En mode « pique-nique » et agapes le plus souvent faites maison pour la partie ouvrant l’appétit, je vous propose cet article qui s’emploie à ne pas bouder son plaisir !

La tradition du pique-nique est à sa genèse intimement liée à la campagne, aux repas champêtres, et bien sûr globalement au grand air. Dès le Moyen-Âge, les paysans, par nécessité, partageaient un déjeuner dans le champ, à même le sol. Le nom viendrait d’ailleurs du langage populaire « pique » du verbe picorer. Et « nique » pour désigner les petites choses futiles à grignotter.

Désormais, le pique-nique est envisagé en étape gourmande incontournable, pas seulement l’été. À plus forte raison lorsqe je me trouve en randonnée avec des amis, en automne et au renouveau d’un printemps. Nous nous faisons nullement priés depuis 2011 (année où j’ai développé les randonnées) : à la fraîcheur d’une jolie allée forestière qu’un pont de bois vient enjamber, repérée sur notre parcours, en bordure de rivère pour y mettre au frais un vin de pays extra, au pied d’un majestueux chêne qui nous conta son histoire au gré d’un repas que nous avons dressé à même le sol. Et même sur la pelouse du jardin, le pique-nique est toujours une belle réunion d’amis, et reste une occasion de célébrer le plaisir de nous régaler ensemble !

Bien sûr que j’ai de merveilleux souvenirs de déjeuners dans un grand bol d’air ! Tant depuis le jardin à même l’herbe, que de ce qui fut l’improvisation, parfois épique, d’une retauration sur le pouce au gré de mes randonnées.

L’avantage du « chez soi », dans le jardin, c’est que l’on a tout sur la main et qu’alors, on se passe de lister ce qu’il ne faut pas oublier pour l’ailleurs. Je veux dire lorsque l’on sort de sa zone de confort pour s’adonner au plasiir d’un pique-nique.

_____

C’est avec une idée en tête, qu’il va falloir au mieux se montrer autant inspirée que créative. J’aprécie les pré-réjouissances, cette phase préparative dont je me délecte, non sans une certaine malice la plupart du temps, en fonction de mes p’tites mises en scène.

Aidée des produits de mon terroir gourmand, une véritable poésie des sens pour papilles, s’éparpille jusqu’au fond du panier d’osier tressé, qui transporte ces bonheurs imaginés avant d’être proposés. Inspiration absolue !

_____

C’est l’epace nature le plus prisé en terme de déjeuner au grand air. L’élément « Eau » m’inspire la douceur d’un paysage, une osmose en trait d’union entre ciel et terre. Et vous, comment le voyez-vous ?

L’eau amène la fraîcher d’une pause marquée à l’augure d’un bien-être très vite ressenti, dès que l’on ouvre le pique-nique, la glacière sur la table ou à même la terre ferme environnante.

_____

On ne peut s’aventurer à un pique-nique au champ, seulement si on y est autorisé par le propriétaire. Le plus généralement, ce sont des vastes étendues cultivées où nous n’avons pas accès.

Quand la pause déjeuner y est possible, le bonheur est dans le pré, assurément ! L’esprit champêtre plait, le silloner dans son aspect naturel et faire moisson de beaux partages, par exmple ici entre amis, est pur régal.

_____

En Berry je pratique surtout la randonnée de longue distance à vélo, le panier guidoné est donc devenu le sac à dos depuis de nombreuses années, témoin de mes photos. Ci-dessus, mon sac à dos est de la partie, lorsqu’en Berry, je file en we vers le Berry Val de Creuse. Aussi du voyage l’été, en montagne.

Le pique-nique est toujours préparé la veille. Je suis très matinale sur mes randos, au départ du Cher, joignant souvent l’Indre, l’Allier en bonne partie. On part à pied ou à vélo en rando, avec en chemin, la certitude qu’on va se régaler. L’entrée boisée est sympa, non ? Allez, on déballe !

_____

Si comme nous, vous faites partie de ceux qui retrouvez votre chemin sans vous perdre dans une forêt ou un boisé, que vous aimez partager la quiétude si généreuse qu’offre l’univers forestier , alros, un tel pique-nique est pour vous ! Trouvez un beau tronc d’arbre et au besoin étendez dessus un chemin de table et déballez tout.

Chez les mystiques, la forêt est le temple (parfois musical). Elle l’est aussi pour toute personne qui aime y puiser sa propre nourriture, d’essentiels instants partagés en famille, entre amis. Sans occulter cette soete de rituel auquel se voeunt volontiers, à raison d’un fois l’an, de bons cueilleurs de champignons.

_____

PIQUE-NIQUE & DECOUVERTE BERRY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s