Pour faire suite à une première découverte du Berry touristique par nos villes et villages, nous allons continuer d’explorer les deux provinces, le Cher et l’Indre. Je vous fais (re)découvrir des châteaux et manoirs témoins du passé. Notez que plusieurs châteaux autrefois sur la Route Jacques Cœur, figurant dans mes publications, n’en font désormais plus partie. Au fil des années, ces châteaux ont faits le choix de se retirer, possiblement que la Route ne répondait plus à leurs réels besoins, au détriment d’un circuit autrement moins fidèle de ce qu’il était jadis, celui que j’ai connu, notamment lors de mes années de reportages 2003-2006. Pour remplacer la valeur patrimoniale de belles pierres, on y induit des édifices qui n’ont plus grand chose de commun avec la genèse de cette superbe route historique – la première de France à avoir été créée. Grande perte en terme de valeur morale, au regard de ce qui se pratique touristiquement aujourd’hui, dans les pas du grand argentier, avant, depuis la Route Jacques-Cœur. À mes bons lecteurs !

_____

Vivant, restauré, ouvert sur le monde

Le patrimoine culturel des vieilles pierres incarné par les châteaux et monuments de l’histoire du Berry plaît beaucoup. Un patrimoine castellan qui ne s’est pas endormi sous le poids de son histoire, il a gardé tout son pouvoir d’évocation et compose mieux qu’un décor. C’est un cadre de vie que je suis heureuse de publier pour vous le présenter, connaissant de nombreux amateurs qui, aussi, sont heureux de partager.

Ces châteaux qui ont peuplé nos rêves d’enfant et font partie de notre patrimoine. Certains d’entre eux ont résisté aux guerres et au temps. Parfois oubliés ou ruinés, parfois restaurés, dominants la province du Berry de leurs hautes tours, ils en racontent l’histoire.



Je cultive le bonheur serein de ne pas avoir à choisir entre hier, aujourd’hui et demain, le passé est le présent qui est déjà le futur. Très souvent, des paysages servent d’écrin à des forteresses encore debout, de jolis châteaux parfois isolés au cœur de la campagne, des monuments de l’histoire des plus parcourus à ceux plus intimes, donc parmi les moins connus, se visitant ou pas.

Vos avis, vos ressentis de visites m’intéressent. N’hésitez donc pas à écrire cela dans les commentaires, car outre la publication de la webmestre à votre service, c’est ensuite établir une communication, un partage sur ce que vous avez aimez ou moins aimé de votre découverte, nous partager (internautes dans les commentaires et moi) votre château préféré, etc. …

Châteaux & Manoirs
du Cher

Apremont-sur-Allier est l’un des Plus Beaux Villages de France. Lorsque nous arpentons le village, ce n’est que poésie. Le château qui se hausse sur un coteau, surplombe le magnifique parc floral, ainsi qu’il domine les rives de l’Allier jouxtantes. Acheté en 1722 par Louis de Bethune, le château dont le propriétaire était Eugène Scheider, s’inscrit dans un paysage pittoresque. Il ne se visite plus, mais vous pourrez le contempler depuis le parc. Si vous n’aviez qu’un jardin à découvrir en Berry, courez vite vers celui-ci, je ne pense pas que vous le regretteriez.

Vie de château à Argent-sur-Sauldre, pour le château édifié au début du XVI e s. par Marie de Sully, puis remanié au XVIIIe. Il est situé dans son magnifique parc en bord de Sauldre, rivière locale. Le château de Saint-Maur, acquis par un intendant de Bourges en 1764, abrite désormais le Musée des Métiers et traditions de France. L’un de ces musées qui retracent avec réalisme les métiers d’autrefois et la vie de tous les jours. De souvenirs en témoignent, laissez-vous guider dans un monde où l’outil prend vie et le geste se fait magique. Se visite. Découvrez aussi notre balade dans la ville et autour de celle-ci.

L’origine de Blancafort provient de « blanc » qui désigne une terre marneuse, et « fort » est issu de « Pays-Fort », le nom donné à la Vallée de la Sauldre en raison de sa fertilité.

Au petit matin? depuis Saint-Amand nous prenions la route jusqu’en Pays-Fort, pour une journée dévolue au patrimoine des châteaux. Une matinée légèrement couverte qui ajoutait à son cadre d’immersion rustique le mystère – ici une terre de légendes – nous avons découvert un château qui aurait été construit après 1475, achevé au début du XVIe s. Dans son écrin agreste, un château qui nous a autant ému que séduit.

Aubigny-sur-Nère, du Berry à l’Écosse est une ville fleurie où vous pouvez admirer ses maisons à colombage, son église gothique, son château Renaissance et découvrir l’architecture et le patrimoine de la ville ayant appartenu à une grande famille écossaise durant plusieurs siècles. Au début du XVe s., Aubigny était située par quatre portes : la Porte du Château, la Porte Sainte-Anne, la Porte d’Argent et la Porte des Foulons. Le château des Stuarts fut construit au début du XVIe s. et par après, un château historiquement lié à l’Auld Alliance va sceller une amitié entre l’Écosse et la France, depuis la ville d’Aubigny. et la France. Se visite.

Le château de Buranlure à Boulleret incarne cette douce France que nous aimons tant ! Immergé d’une campagne généreuse ceinturant son environnement immédiat, Buranlure situé à seulement 3 km de Cosne-sur-Loire, présente un modeste ensemble se liant à un paysage bucolique. Un petit château daté du XVe s. et qui offre de belles découvertes. Construit sur un plan carré entouré de douves remises en eau, il réunit en un pittoresque ensemble logis, pavillons, tours, échauguettes reconstruites au XVe et au  XVIe  siècles, à partir de puissantes maçonneries médiévales. Se visite lors des Journées Européennes du Patrimoine.

Le château de la Vallée offre à la vison la représentation d’un de ces châteaux défensifs, inspirés d’architecture militaire. Nous sommes à Assigny, commune du Pays-Fort. Se sont de vastes bâtiments faisant partie de la basse-cour du château des XVI et XVII e s. où chaque angle est doté d’une tour ronde. Il ne se visite pas.
Et pour en voir plus, notamment quant au point culminant du département du Cher, suivez mon trajet.
Je me souviens qu’à une époque, était organisé sur la butte des Marnes une marche nocturne permettant d’observer le ciel.

Autour du château de la Verrerie, dans la commune de Oison et en lisière de la forêt d’Ivoy-le-Pré. Au bout d’une longue allée bordée par un étang, on découvre une élégante demeure Renaissance. J’ai une prédilection pour les châteaux qui se mirent face à une pièce d’eau, qui ajoutent à la poésie des lieux des instants bien incarnés dans leur époque. Construit à la fin du XVe s. par les Stuarts d’Ecosse dans le style Renaissance. En 1842, il fut racheté par el marquis de Vogüé. De part et d’autre de l’allée aménagée pour le public, se distingue une superbe bâtisse mise en valeur par une ceinture paysagère compacte. Se visite.

Découverte du château de La Mothe depuis la commune Le Noyer en Pays-Fort, lors d’une journée patrimoniale. Un monument entouré de douves, construit au XVe s. par Antoine Boucard. Les façades nord et ouest accueillent des fenêtres rectangulaires à meneaux croisés. Plus tard, la construction de l’aile nord est entreprise et la vis médiévale est remplacée par l’un des premiers escaliers droits de la région. Le château offre au premier abord une apparence purement médiévale. Mais franchi le pont, nous avons admiré une magnifique cour, ainsi qu’une demeure Renaissance, du XVIe s. Ne se visite pas.

Nous franchissons la Porte d’Oison et la ville historique de Sancerre : XVI, XVIIe & XXe s. pour nous faufiler dans les rues très étroites. Un de rares éléments subsistant d’anciens remparts détruits au VIIe s. Le château, la Tour des Fiefs est le dernier vestige du château, à l’origine entouré de murailles et flanqué de plusieurs tours à courtines. Un beffroi de 8 mètres de côté environ et de 20 mètres de hauteur. Il possédait une très belle flèche de pierre qui malheureusement s’écroula un jour de grande tempête en 1725.

Le château de Béthune est sur la commune de La Chapelle d’Angillon, où est né Alain Fournier, jeune auteur du Grand Meaulnes, est le château qui abrite le Musée Alain Fournier, son œuvre et documents divers. Un monument d’une grande richesse architecturale, bordé de douves, orné de tours rondes et d’un donjon carré à 5 étages, remarquable demeure historique en bordure d’un étang qui domine sa terrasse du XVIIe s. En 1470 sont rajoutés un corps de logis, la galerie ouest et une chapelle. Lors de notre visite, nous avons découvert une collection sur l’Albanie. Se visite.

Depuis Neuvy-les-Deux-Clochers nos balades -découvertes de la Tour de Vesvre et la cathédrale du Pays-Fort, construite par l’artiste Jean Linard. D’abord, jaillissant de son écrin de verdure, la maison forte du XIIe s. s’étire de tout son corps, charpente son passé. Les seigneurs du site de Vesvre s’installent en Berry vers le Xe s. Une tour féodale y sera construite ici, au XIIe s, selon Hugues II de Vesvre : une enceinte, le donjon quadrangulaire de type barlong, assorti d’une haute tour, de murailles et d’un pont-levis. Une riche histoire. Exceptionnellement, se visite jusqu’au 31 octobre 2021.

Ce château qui est situé sur la commune de Morogues, nommé Maupas, date de la fin du XIII s., début XIVe. Il a été édifié sur des fondations gallo-romaines, il a appartenu à Henri III de Seuly. La partie la plus ancienne du château est la partie centrale. L’aile droite qui abritait autrefois la chapelle, date du XVIIIe s., alors que l’aile gauche est du XIXe. Le château est vendu à la Révolution, puis racheté par les Agard pendant la Restauration, Maupas est encore dans cette famille à la fin du XXe s.

Nous sommes allé à Menetou pour une photo, sans l’avoir visité, car plus le temps. Au grand détour fait dans le Pays-fort sur une journée, puis à Henrichemont, nous terminions. Partiellement détruit pendant la Révolution, le château fut reconstruit au XIXe s. par le prince Auguste d’Aremberg – 1837/1924 – aurait reçu en dote domaine et le château de Mennetou, en 1868, lors de son mariage avec Jeanne Grefflhe. Reconstruit selon le plan néo-gothique de l’architecte Paul-Ernest-Sanson. Se visite d’août à septembre.

La forteresse de Mehun-sur-Yèvre

Le château de Villiers à Chassy, présente un ensemble harmonieux. La bâtisse ouvre sur un jardin à la française visible de la route. Dans les années 1420, Guillaume Fouchier, écuyer du duc de Berry, fit construire le logis du Champs-Rimbault, avec tourelle d’escalier et deux tours rondes. Un siècle plus tard, René Tizart, trésorier de la Garde écossaise de François Ier, lui fit attribué le nom du château voisin de Villiers. J’ajoute au château et son joli jardin visibles de la route, la proximité immédiate du Moulin de Chassy à découvrir absolument !

Au village de Chârost, au-dessus de Bourges, est le château de Béthune et des bâtis du XI, XV et XVIe s. et de ce qui fut jadis élevé au rang de « duché-pairie » en 1672. Le donjon qui est situé côté Est, fut reconstruit au XVe siècle. Un siècle après, c’était la reconstruction des bâtis. La propriété ne se visite pas.

Jussy-Champagne

Nous avons découvert un château de joli style – XIV au XXe s. sur la commune d’Annoix, située à l’est de la voie romaine Avaricum-Tincontium (Bourges-Sancoins), alors que nous remontions, mon époux et moi, la rivière de l’Arnon. Le château ne se visite pas.

Saint-Florent. Que vous y alliez en voiture ou à vélo, bienvenue chez les Saint-Florentais. Une belle façade rouge-brun par un jeu d’assemblage de briques et de calcaire apporte son style particulier au château XVe et XIXe s.

Le château de Blet, route de Sancoins, date du XVe et XIXe s. Il est fut construit sur un tertre carré, mesurant environ 44 m de côté. Témoin d’un ancien village fortifié qui est situé à l’extérieur de la Vallée de Germigny, Blet est connu vers 1100 sous le nom de « Bleth Ecclesia ». Ce château ne se visite pas. Ne se visite pas.

Dun-sur-Auron autrefois Dun le Roi, ancienne place forte, conserve de nombreux vestiges de son histoire. Bordée par l’Auron et le Canal de Berry l’ancienne ville fortifiée de Dun vous invite à flâner au pied de ses remparts. C’est dans le beffroi XVIe s., très bien conservé, qu’étaient cachés les trésors de la ville.
Faites un petit tour au musée du Canal de Berry qui retrace l’historique de cette voie autrefois navigable.

Sagonne est une belle forteresse médiévale, caractérisée par un ensemble de bâtis proéminents. Se balader autour, prendre le temps de découvrir est un ravissement. La forteresse immergée dans un paysage que rien ne vient perturber, accueille chaque année de nombreux visiteurs, ainsi que lors du week-end des Journées Européennes du Patrimoine qui à lieu la seconde quinzaine de septembre. La fête médiévale était également inscrite au programme de notre journée.

Le château domine sur la commune. Mot pour mot, c’est château neuf, pareillement que Villeneuve-ville neuve. Un noyau qui devait séparer ville haute et ville basse. Le château du XVe s. surplombe la ville. Il est construit sur un promontoire rocheux de la rive droite du Cher, pour en contrôler le franchissement. Les fondations actuelles, ainsi que sa puissante terrasse, datent du XVe s.

Bannegon, village du Cher situé à quelques minutes de Saint-Amand-Montrond. Château d’origine médiévale, construit sur un terre-plein et entouré de ses douves encore en eau. En 1560, le château se trouve entre les mains de Jean des Barres (voir Buranlure) dont la veuve, Marie de Barbançon, embrasse le parti de la réforme et soutient, en 1568, un siège contre M. de Montaré, le gouverneur du Bourbonnais. La forteresse ne se visite plus.

Allez jusqu’au village de Bigny pour y découvrir le château. ll est situé légèrement au-dessus de Châteauneuf-sur-Cher. De forme carrée, ce château comprend initialement l’église, une cure, un habitat seigneurial et quelques bâtiments annexes. Il ne se visite pas.

Autour de l’Ordre de Malte nous fîmes escale sur une journée, pour découvrir ce joli château du XIIIe et XIXe s. avec ses communs et jardins. Le château, situé sur la commune de Farges-Allichamps n’a pas manqué de me séduire, tant par son histoire que par l’environnement. Une commanderie s’et établie à Farges. Il s’agit du château de la famille de Bonneval, édifié sur une motte féodale.

Deux façades, deux visages. Côté médiévale avec ses douves, l’autre de style gothique flamboyant (photo) et sa merveilleuse tour octogonale du Lion. Château du XVe et XVIe s., magnifique exemple de l’art gothique flamboyant, où l’on sent poindre l’influence italienne de la Renaissance. Ses remarquables pièces dont la salle du lit de justice. Se visite.

Le Creuzet ? Au loin, centré dans un vaste espace de verdure, ce manoir que je photographiais depuis l’église romane de Colombiers et pour lequel il me manque des éléments pour lui donner le nom qui lui revient, une fois qu’il sera mieux identifié. Le (re)connaissez-vous ?

Le château de Montrond que j’ai photographié ci dessous, est édifié à mi-pente, sur le flanc Sud-Ouest, entre 1925 et 1930. Construction néo-gothique fondée sur l’un des bastions de la forteresse, à l’initiative d’un riche industriel saint-amandois, Gustave Bouriant. J’ai fait quelques photos pour vous les partager. Des lettres B en fer forgé ornent les cheminées.

Une forteresse bastionnée que vous (re) visitez peut-être, en prenant la direction de l’Allée de Condé, depuis les hauteurs du St-Amandois. Le caractère défensif et frondeur de la forteresse est ici particulièrement criant, après avoir emprunté un chemin d’accès boisé. Je vous partage aussi l’un des mes nombreux chapitres série des souvenirs illustrés. La forteresse de Montrond se visite. Renseignez-vous.

Le château de style gothique flamboyant d’Ainay-le-Vieil est devancé d’une forteresse datant du XIVe s. Louis XII et Anne de Bretagne apprécièrent ce lieu le temps d’un petit séjour. L’accès à la forteresse se fait d’abord par la cour puis, passant la poterne, nous entrons au plus intime de ce remarquable bâti placé sur la Route Historique Jacques Cœur.  Il se visite.

Depuis la commune de Loye-sur-Arnon, en redescendant le Berry par Saint-Amand-Montrond, je partage avec vous le visuel du manoir de Drulon, édifié au XVe s. sur des terres ayant appartenues à la famille de Seuly. Les jardins artistiques de Drulon, très connus dans la région, classés « Jardins remarquables », servent d’écrin naturel au très joli manoir qui jaillit au centre d’un Eden.

Ce réel château fort reconstruit en pierre au début du XIIIe s. Il dresse sa fière silhouette accrochée au rocher surplombant la vallée de l’Arnon. Au sommet de ses tours rondes, admirez les hourds en bois en excellent état – les seuls du Moyen Age avec ceux du donjon de Laval, en Mayenne – à subsister en France, ainsi qu’une belle charpente à 3 niveaux en étoile.

Châteaux & Manoirs
de l’Indre

Le Château de Montlevic que je découvrais lors d’une randonnée faite d’une traite entre St-Amand-Montrond comme point de départ, et le village de Montlevic, à la faveur d’un reportage en l’église romane. Ne se visite pas.

Issoudun en Champagne berrichonne est riche d’un patrimoine historique et cultuel remarquable. Le beffroi, ci-dessus, qui est l’accès principal de la ville, ainsi que l’environnement de la Tour Blanche, emblème historique entre Capétiens et Plantagenets. Par l’impasse de la prison, vous suivez le chemin d ronde jusqu’au pied de la tour qui culmine à 27 mètres, édifiée entre 1195 et 1202. Se visite.

La demeure familiale de Nohant fut achetée en 1793 par Marie-Aurore de Saxe, la grand-mère de George Sand (1748-1821). L’écrivaine vécut ici une grande partie de son enfance et hérita des lieux de Nohant en 1821. Reçu en leg de l’État en 1952, le domaine est ouvert toute l’année – depuis 1961. Une demeure historique splendide, marquée par l’histoire et des arrêts sur visuels romantiques qui enrichissent notre culture littéraire.

Sarzay et sa forteresse du XIVe s. visible en bord de route, environnée de campagne. Située à 8km de La Chatre, au cœur des paysages sandiens et à 56 km du pays-Berry St-Amandois. Château qui donna son nom à la commune de l’Indre. L’histoire relie le château à la famille de Barbançois qui, au XIVe siècle, fit construire Sarzay, propriété occupée par cette famille jusqu’en 1720.

Dans la Vallée Noire sur la commune de Lourouer-St-Laurent, est ce château du début XIVe s. Témoin depuis 1976 des nombreuses Rencontres Internationales de Luthiers et Maîtres Sonneurs.

À Ste-Sévère-sur-Indre se dresse une tour scindée de moitié, faisant corps au château décrit par l’écrivaine George Sand dans son roman « Mauprat« . Et si il s’agissait du château de Sainte-Sévère, dans le Bas-Berry…

Une belle demeure de style Louis XV achetée par Talleyrand, en cadeau à sa nièce la Princesse de Dino. L’architecture du monument possède une double symétrie, Inspirée à l’Italienne. Un château qui évoque le néo-classique d’une grande pureté, le Petit Trianon de Versailles. Le parc du château XVIIIe s. fait partie de la visite des Jardins Secrets du Berry. Possibilité de visite.

La ville de Châteauroux vous dit sûrement quelque chose. Mais saviez-vous que c’est le château fondé au Xe s., qui a donné son nom à la grande ville de l’Indre ? Donjons, tours et murs d’enceinte ayant disparus, et cependant, c’est un joli château qui surplombe l’Indre, et il se visite.

A Lys-St-Georges nous découvrions un château XIV-XVe s. et le donjon, lors d’une balade-découverte du village et de ses alentours, passant par la maison du jardinier Une balade charmante au demeurant que je pense publier sur mon nouveau site.

Lors d’un week-end passé en compagnie de mes amis d’Argenton-sur-Creuse et du Val d’Anglin, j’ai découvert un joli bâti, non loin de l’espace halle couverte où se déroule le marché hebdomadaire, en matinée du samedi.

Situé sur la Route Historique des Dames de Touraine le château de Valençay, chez Talleyrand, est situé à 20 km de Levroux, Indre. Un monument historique incontournable dans la région, qui marie fort bien le style Renaissance. Une visite des lieux et de ses jardins en famille, car le château est ouvert toute l’année. Poursuivez la balade, autant historique que culturelle, et optez également pour une déambulation dans le labyrinthe côté parc et jardins.

Un parcours que vous aimerez une fois franchis le portail d’entrée puis la magnifique galerie de pierre dans sa qualité extra. Un non moins magnifique parc paysager à l’anglaise se dévoile alors, où se succèdent tout à tour rosiers, vivaces et topiaires. « Topiaires »… qu’est-ce que c’est ? Une remarquable bâtisse environnée de ses parcs pour une visite incontournable.

D’un visuel Indrien automnal j’ai beaucoup apprécié celui-ci, à demi sauvageon pour une escapade suspendue au temps. La forteresse de Cluis-Dessous est en fait édifiée sur une hauteur. C’est d’ailleurs ici le point d’intérêt que d’aller observer de plus près ses vestiges, ainsi que la Chapelle Notre-Dame de la Trinité, route de Mouhers. Une forteresse ruinée s’en est remise aux aléas d’une époque et au fil des ans, dont l’arrière-saison filtre ses formes girondes à travers ce boisé.

Le site de Gargilesse a connu, dès l’époque gallo-romaine, une utilisation militaire. Un certain Gargilius y aurait fondé un Castrum. De cet édifice, il ne reste rien et la mémoire des événements qui s’y déroulèrent s’est perdue dans la longue nuit barbare…

Que vous évoquent les ruines ? Celles de la forteresse de Crozant sont fort solidement campées sur leur éperon rocheux, dominant ainsi l’entière vallée. C’est l’un des sites de contemplation qui a inspiré de nombreux artistes peintres. Par notre randonnée au sommet et par ses alentours, que je vais publier les photos que je fis depuis les vestiges de l’ancienne forteresse de Crozant qui surplombe la rivière et c’est en Creuse.

Le chapitre présent mentionne les monuments pour lesquels nous sommes allé, assortis d’une publication.
Tous ne peuvent donc pas figurer. N’hésitez pas à partager les vôtres, qu’ils soient ou pas sur cette page.


Indre – Le circuit des
Donjons de la Bouzanne

Pont-Chrétien Château du Broutet.

Toute histoire à sa source et pour La Bouzanne, il en est de même. Argenton-sur-Creuse,  prendre la direction le Pont-Chrétien, puis Aigurande.

La Bouzanne est d’abord le nom d’une rivière, avant d’avoir donné son nom au circuit des donjons de l’Indre. Ensuite, ce sont, oui, les jolis donjons qui subsistent sur les lignes de défense stratégiques du Berry Val-de-Creuse et plus particulièrement et pour lesquels nous avons pris la route. Le circuit s’étend sur environ 80 km : circuit routier ou pédestre (circuits pédestres, dont l’un d’entre eux se fait en boucle de 5 km pour le premier, 6,5 km pour le second).

La Chaise

Le Prunget

Garde-Giron

Chabenet

Aux dernières limites géographiques de l’Indre, suivez l’idée vous faisant traverser d’abord Roussines (la pierre du village est ainsi), puis St-Benoît-du-Sault, et le village de Chaillac. Le donjon édifié sur un site défensif, daterait du XIe s. Le château se visite.

Nous somme à Lignac, à une soixantaine de km de Châteauroux. De sa hauteur massive, du puissant donjon roman : le château médiéval de Guillaume, c’est aussi le lieu où l‘âme d’Aliénor (Éléonore) est venue considérablement marquer cet environnement secrètement accessible.


CHÂTEAUX & RALLYES TOURISTIQUES

Escale en cour d’honneur…

Le sujet des rallyes à concerné plusieurs MH du Berry, dont celui de Menetou-Salon, et pour mémoire, c’était, notamment, le 05/05/2012 : un rallye touristique organisé au château, et 1ère par rapport à l’Automobile Club du Centre et 23 véhicules sur départ. Le Val de Loir pratique beaucoup sur ce type de manifestation, ce type d’événement rencontre d’ailleurs un beau succès.

28 réponses sur « À la découverte des Châteaux & Manoirs du Berry »

  1. Muriel, j’ai eu un gros coup de cœur pour le petit château Buralure et les moutons éparpillés autour. Tout ce que j’aime! J’ai trop envie de venir 🙂
    Merci pour cette jolie découverte. Je note également les châteaux de Culan et Ars.

    Superbes !

    J'aime

  2. Ils ont peuplé nos rêves d’enfant et font partie de notre patrimoine. Merci Muriel ;-))
    Ils ont résisté aux guerres et au temps. Parfois oubliés ou en ruine, parfois restaurés, dominant les pays du Berry de leurs hautes tours, ils en racontent l’histoire. Merci d’inviter tes lecteurs à (re) découvrir des témoins du passé. Belle journée et gros bisous de notre part.

    J'aime

  3. Bonjour Muriel
    Vos photos sont franchement magnifiques! J’en connais aucun, habitant dans la région de l’Ariège et ce matin, je suis arrivé une fois de plus avec Google sur votre très intéressant Berry Au Coeur de France, bravo!

    J'aime

  4. Ça donne envie de les découvrir votre site et par exemple pour des tous châteaux: commentaires et photos, très pro, Muriel!
    Merci de nous proposer ces belles choses du Berry, bonne semaine!

    J'aime

  5. Super jolis ces châteaux, il y en qui me sont inconnus. Dommage que je n’ai pas le profil du touriste habituel.
    Bises, Muriel !

    J'aime

  6. Toujours aussi passionnant ! Qui me rappelle aussi ma chère région natale où je découvre sur votre site des endroits du Berry que je ne connaissais pas et d’autres qui font plaisir à retrouver. Merci à vous !

    J'aime

  7. Cette période, ce sont pas moins de châteaux du Berry qui sont à vendre.
    http://www.terresetdemeuresdefrance.com/chateau-vendre-berry-centre.b-845.html

    – Rivarennes : 1 260 000 €
    – Bourges : 831 000 €
    – Blet : 1 257 600 €
    – Bengy sur Craon : 795 000 €
    – Châteauroux : 3 995 000 €
    – Vatan : 1 312 500 €
    – Lignières : 537 000 €
    – à 12 km de Châteauroux
    – Chezelles : 450 000 €
    – une belle propriété sur la colline d’Argenton
    – Theillay : 1 995 000 €
    – château de 52 pièces en centre ville de Vierzon : 8 800 000 €
    – Aubigny-sur-Nère : 1 050 000 €

    Probablement dû à la crise Covid

    J'aime

  8. Merci pour vos informations Muriel. Il y en a une dizaine publiés que je ne connais pas. Pourtant je suis du Berry à Saint Florent et je vais régulièrement dans l’Indre. C’est une sortie à faire pour les journées du patrimoine prochain, ou si on est de passage dans cette jolie région le Berry. Merci encore a vous, chère saint-amandoise et bravo pour vos blogs!

    J'aime

    1. Avec un peu de retard, me voici à lire vos commentaires. C’est en effet une belle occasion donnée de découvrir, voire redécouvrir les belles pierres de la région. Bien vous renseigner au préalable toutefois, ces temps sont bellement complexes avec le Pass sanitaire…

      J'aime

  9. Mes critères personnels sont les suivants :
    – j’aime les châteaux qui ont une âme
    – la taille du château n’est pas primordiale.

    Je comptais visiter 5 châteaux cette année, rien fait cause de covid.
    Merci pour vos articles, Muriel, une très bonne semaine!

    J'aime

  10. Argy qui est un château seigneurial représentatif de la première Renaissance, est situé à 29 km de Châteauroux. Un bel ensemble, avec les communs et le parc. En revanche, il ne reste rien du château médiéval, qui passa en même temps que la seigneurie, entre les mains de plusieurs familles. La dernière fut celle des Brillac, dont l’un des membres construisit l’édifice actuel au tout début du XVIe s. Une aile a été ajoutée à ce château. Dans les années 1960, les bâtiments menaçaient de tomber en ruines, heureusement, ils ont été sauvés et restaurés par l’association du club du Vieux-Manoir.

    Ce château forme un U et en 4 tours d’angle. Un donjon à mâchicoulis et une courtine le relie à la tour de Brillac. L’aspect militaire de cette partie du château date du XVIe s.

    Intérêt de visites

    – les superbes colonnes ornées de losanges et de torsades
    – la salle des gardes
    – le donjon encore de tradition médiévale
    – le colombarium des archives nationales

    J'aime

  11. Bonjour,

    Parmi les châteaux du Berry mis en vente, il y celui féodal de Cornusse, du 11ème, 16ème et 19 ème et nombreuses dépendances en cours de réhabilitation.

    J'aime

  12. Bonjour tous,

    Je suis une dame de Clermont-Ferrand et heureuse de retrouver des noms et des amis connus par forum. Cela me fait vraiment plaisir et du bien de découvrir le chemin que tu as accomplit depuis, Muriel. Merci à toi !

    L’attraction la plus populaire à visiter des Journées du patrimoine en septembre, c’est bien les châteaux, les vieilles pierres. La plupart de ces châteaux ont été plusieurs fois détruits, les plus chanceux ont été reconstruits dans le but d’une mémoire sauve. En début de semaine, nous avons regardé le téléfilm de  » Meurtre en Berry  » qui se passait dans une partie du Berry, ne connaissant pas bien. Le film a été tourné dans un château du Berry et l’énigme, du début à la fin, nous a tenue en haleine. L’intérieur du château semblait assez petit, des objets d’époque, et un meurtre à élucider dans la région.

    Le Berry est venu chez nous cette soirée.
    Merci pour le bon moment passé !

    J'aime

  13. Bonsoir Muriel, merci pour votre newsletter, nous vous souhaitons une belle énergie sous couvert de septembre, pour vos travaux .
    Pour le château de Coust, ne pourrait-il pas être le Creuzet ?

    Très cordialement et encore merci.

    J'aime

    1. Le manoir du Creuzet présente en effet un donjon rectangulaire assez semblable à celui visible de biais, sur ma photo. Alors que celle-ci (photo) montre deux mansardes, cela permettrait d’identifier plus facilement…. Chers mis lecteurs, je m’en remets à votre sagacité 😉

      J'aime

  14. Bonsoir. Je souhaite dire quelques mots sur la frise de la cheminée, forteresse de Buranlure. J’ai trouvé la sculpture et la scène semblable à la frise du tombeau, dans la crypte de Déols, l’église en retrait. Nous sommes allés visiter Buranlure et avons vu la belle cheminée Renaissance. La cheminée dont je vous parle est dans la salle, c’est une scène hommes et chevaux.

    J'aime

  15. Quelle richesse ! Me plaisent plus particulièrement le château d’Ainay-le-Vieil et le château de Valençay dans l’Indre.
    Merci pour vos inlassables périples Muriel

    J'aime

  16. Au top votre article, Muriel.
    Cela nous permet de nous repérer sur les
    Chateaux a visiter. Je préfère aussi cette
    présentation, par rapport à celle d’avant.
    😍

    J'aime

  17. J’aime beaucoup aussi. Mais tu sais comment élucider le mystère du château sans nom ?
    De 8 coups de pédales, on y va comme une rando de retour de vacances avec le copains!
    Mille bises de notre part.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s