À l’école d’autrefois

Il y a de cela bien des Lunes passées que j’éditais depuis le forum du Berry (2001-2018) un tel sujet de discussion décliné entre souvenirs et bavardages touchants autant qu’utiles. Avant 1960, la mixité était inconnue dans les établissements scolaires, certaines des écoles communales où je fus scolarisée n’échappaient à la règle : Déols, Pérassay, Ste-Sévère… Bien plus tardivement dans les années, alors que je retournais dans les pas de mon adolescence pour y saisir le souvenir d’un moulin jaillissant des eaux de sa campagne à Pérassay, je suis retournée à l’occasion d’un reportage patrimoine devant les grilles de l’école communale. Le temps de vous retrouver ceci et de l’ajouter à cet article.

Il y avait dans chaque village une école de filles et une école pour garçons, une institutrice et un maitre. Un exemple très parlant ou nombreux sommes-nous à nous reconnaître, devenue désormais l’école patrimoniale par excellence, je veux bien sûr vous parler de la Mairie-Ecole du Grand Meaulnes à Epineuil-le-Fleuriel.

Vous le verrez sur les photos que je fis lors de plusieurs visites, si les cours de morale, de mathématiques, de français et de leçons de choses étaient dispensées à tous, plus tard, les filles suivaient de leur côté des cours de couture et de cuisine, tandis que les garçons s’initiaient au bricolage sur des établis….

Vous avez connus aussi ?

La cosse de Nau

Autrefois en campagne, y avait un temps où l’on disait qu’à Noël, pendant la messe de minuit, les animaux de l’étable avaient le pouvoir de parler. D’assez nombreux ouvrages sur les traditions du Berry (pas seulement celles de Noël) ont été édités, compris en ceux-ci les contes et légendes contenues dans la littérature sandienne (Les Légendes Rustiques notamment).

Nombreux aussi sont les amateurs de ces ouvrages de mémoire reliés au terroir et traditions populaires, qui ont encore en tête l’une ou l’autre de ces histoires issues d’une époque pas aussi révolue que cela, et qui savent fort bien nous les conter.
Parmi les histoires de Noël celle de la « Cosse de Nau » est fort connue de très nombreux Berrichons, à tel point qu’elle fait partie des plus populaires d’entre elles : la « Cosse de Nau« .

Au cours d’une période et son cycle de 12 jours, l’affirmation d’une identité familiale se resserre autour d’une bûche nommée « cosse de Nau » dans toute la campagne berrichonne. La famille paysanne était très attachée à ses valeurs, lors du Solstice d’hiver, le Berry célébrait le culte du feu et la lumière renaissante. Grâce à une bûche issue d’un chêne vierge de tout élagage, et abattu à minuit.

La cosse était alors bénie via une branche de buis, ce qui de fait lui conférait un caractère sacré, des vertus magiques aussi. On procédait donc à l’allumage et à la bénédiction de cette bûche, puis, paysans et villageois se rendaient au bourg, à l’église et les cloches de celle-ci pouvaient sonner alors à toute volée. Connaissiez-vous cette histoire ? Si vous êtes Berrichon ou Berrichonne, je suis presque sûre que oui…

***

Bon Noël à toutes et tous,
dans le Berry ou ailleurs.


Devoir de mémoire patrimoniale

Lorsque le passé est de retour…

Ceux et celles qui suivirent mon ex site web, vous aurez lu l’information heureuse que je publiais en 2004. Je venais d’acquérir la collection entière d’un personnage passionné des paysages et des traditions du département du Cher, faisant qu’il y récolté et rassemblé dans pas moins de sept volumes de très nombreuses cartes postales anciennes. Une collection complète, acquise d’un seul tenant.

Lire la suite Devoir de mémoire patrimoniale

✑ Du berrichon Patoisant …

Découvrez des aspects plus ou moins oubliés,
voire méconnus de la province…
_______

Découvrez un peu de l’ancien parler berrichon appelé aussi « parlures« , qui s’articule autour de la thématique « Berry d’Hier« , commencée sur mon précédent site. Lorsque le site aura atteint le contenu que je veux de fait republier, je vous partagerais ma sélection de liens externes, renvoyant à d’autres pages web en terme d’articles patoisants, que j’ai trouvée pertinente. 

Lire la suite ✑ Du berrichon Patoisant …