Incontournables en Berry…

Qu’ils soient secrets ou non, on le sait, les jardins sont une source permanente d’inspiration. Même celui où nous créons la sérénité pour nous y ressourcer, y flâner le plus clair de notre temps, que nous avons tout bonheur de cultiver en notre propre domicile, lorsque c’est le cas.

Il nous faut remonter à la racine du nom pour mieux comprendre que le site est très ancien. Passionnée de patronymie et de ces noms de lieux qui nous habitent, j’ai cherchée le lien et la racine du nom : « DRULON » provient du celte dru, qui dénote de l’intensité, de l’importance du lieu, et lon qui signifie « sableux » ou « plat ». Si vous y êtes allé, avez visité aussi, vous me direz si vous trouvez l’étymologie correspondre à la réalité, par un jeu de comparaisons d’avec les vallonnements du sud Berry.


Drulon à sa spécificité, son caractère propre : original, surprenant, inattendu, subjectif, jusqu’à la flânerie par l’étang, remise à une nature sauvage et que nous franchissons par le fronton.
Voici quelques visuels photographiés au cours de notre flânerie !

Du fond des jardins ouverts sur une rustique prairie et d’un autre point de vue, le château : à gauche est la partie la plus ancienne (XVe s.) et à droite, celle datée du XIIe. Autrefois, ce château était un relais pour la chasse. L’ensemble des bâtiments a été restauré à plusieurs reprises.

Le château qui date du XV siècle, accueille à présent la plus grande exposition de sculptures contemporaines en France. Les jardins ont été créés par de nombreux artistes. Certains ont même réalisés leurs œuvres sur place. Cest un enchaînement d’œuvres contemporaines. Ceci grâce à une perspective qui a été considérablement agrandie, pour donner place à des mises en scènes présentées sous divers aspects de promenades.

La partie la plus ancienne du château ramène bien sûr aux plus anciens propriétaires de celui-ci, connus, et se sont les seigneurs de Seuly, 1259. C’est de fait par la partie de gauche que nous avons accès directement à l’histoire du château de Drulon, via ses plus anciens bâtis, notamment le corps de ferme désormais restauré. Mais ne manquez pas lorsque vous irez, de remarquer cette transition visible encore. Le bâti le plus ancien de l’ensemble ci-dessus que j’ai photographié, s’est vu cité par François Prêvost qui a dénombré les propriétés pour le seigneur d’Orval et de Montrond, 1542.

Le jardin floral est situé à l’arrière du potager.

De moine ou moinillon paysagiste, je crois me souvenir qu’il se trouve tout de suite à l’entrée du jardin fleurit.

Remarquez ci-dessus la tradition : la pierre de pays recouvre les murs de Grès rose. En allongeant vos pas de quelques kilomètres supplémentaires, allez jusqu’au village nommé « Saulzais-le-Potier » et découvrez-y, ou redécouvrez tout le village, car il présente tant les demeures que les bâtis dans la superbe pierre de pays. Un prochain article va être dédié au Grès rose, j’ai plusieurs choses à vous partager !

Les Jardins…

En 1999, Piet Hendriks dessinera les plans des premières parties des jardins. L’ouverture de ceux-ci au public se réalisera lors de l’année 2000. Suivie de l’obtention « Jardins d’Exception – 2001, puis de celle « Jardins Remarquables » en 2006.

Aujourd’hui, Drulon dispose de dix-sept hectares aménagés et distribués en scènes différentes et renouvelées au rythme des saisons, via de nombreuses espèces végétales et florales.

On passe par le Verger de Cydonia pour accéder aux jardins et ses massifs de fleurs, tels que rosiers, iris.

Le Taghout est un arc de galets montés sur tiges de cuivre.
Signée par l’artiste El Canto

On passe dessous, on observe le montage de la structure, sa subtilité en cheminant depuis les allées, elles traversent cet espace pour découvrir et partager de ravissants moments qui s’attachent à une vision particulière de ce lieu inédit.

Quelques pas plus loin…

On dit aussi qu’un lieu arboré, un jardin reflète toujours l’âme de son créateur. C’est vrai ! Il retient une entité, une sensibilité particulière qui lui est propre. Il est de ces jardins comme des personnes, aux goûts multiples, qui traduisent parfois une invitation à la romance, à la rêverie, ou bien le classique, l’esprit médiéval ou carrément contemporain, l’insolite. C’est cette image qui est perçue au travers des jardins de Drulon.
Signées par de nombreux artistes français et étrangers, toutes les œuvres sont réparties en différents endroits. On aimera  ou pas mais quoiqu’il en soit, Drulon ne laissent pas indifférent, remarquablement personnalisé.

Dites-moi ! Ça vous dit, une pause avant que vous alliez découvrir les marais ?
Ce sont Los amantes del Ritmo : « les amants dans le rythme ».

Le temps d’une pause : sons mélodieux du carillon..
LE CHEMIN DU BOIS

En allant vers les Marais…

Ils se situent dans la toute dernière extrémité des  jardins par quelques minutes de marche.

7 réponses sur « Les Jardins Artistiques de Drulon »

  1. Bonjour

    Superbe l’article sur les jardins de Drulon ; nous aimons ce joli jardin que nous sommes allé visiter l’an dernier avec des amis de passage dans le Berry pour une semaine de vacances. On est à Lignières.

    L’article m’a beaucoup plu !

    J'aime

  2. Les jardins me rappellent de bons souvenirs, proches du village Fosse Nouvelle, maintenant que tes photos me donnent vraiment envie de repasser par l’allée des chênes.

    Merci et à très bientôt Muriel 🤩

    Aimé par 1 personne

    1. Très bien Gisèle ! Pensez bien à vous mettre au maximum de la fraîcheur, la fin juillet arrive à très grands pas et par exemple ce 23, record de chaleurs annoncé. Je vous souhaite une belle promenade à Drulon, vous nous direz…

      J'aime

  3. Des photos superbes et un bel article Muriel 🤩

    Le château est exposé sur la pente de la Brande du domaine, dépendait aussi de la seigneurie d’Epineuil.

    J'aime

    1. Oui François, c’est exacte. Les plus récents et illustres propriétaires du domaine sont d’abord François Prévost (1729), la famille Maignard (1776) et plus récemment encore, la comtesse de Combles de Nayves.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s