Joyeux Noël à tous !

Un thème qui n’est pas touristique mais religieux, et qui ne lui ôte rien de son intérêt. Par où la foi vit et la tradition de la venue d’un Messie se manifeste par elle…

Donnant suite aux rencontres en quelques édifices – cathédrale et églises, je vous propose de dérouler avec moi ce nouveau chapitre, via mes visites en Berry tout particulièrement. Des visuels donnant vue sur la tradition chrétienne.
Si vous voulez me suivre, via quelques photos que je fis…

Alors que mon adolescence se fit autour d’une éducation religieuse, j’ai toujours conservée des souvenirs créchistes, bien plus tard après cette période. Je me souviens notamment, avoir attendu ces moments de fin d’année où je réalisais dans la niche d’un pan de mur de ma chambre, un modeste décor où ladite tradition s’y installait.

Les personnages étaient en plâtre et de grande taille, de ceux que l’on trouve dans les édifices religieux, légèrement plus petits. Chaque visage des figurants était d’une finesse inouïe, les vêtements étaient réellement beaux, le bœuf et l’âne, les moutons du Berry (du type 99 moutons et 1 berrichon probablement) également… A ceci s’ajoutaient les trois anges de la Trinité.

Les Mages sont-ils des sages ?

Avant de vous proposer la suite promise côté peintures murales, via un tour d’églises berrichonnes où l’on peut y contempler les Rois Mages, voici !

Les Mages sont-il des sages ? La question a souvent fait débat parmi les érudits tout azimuts. Quoi qu’il en soit, ces Mages venus d’Orient ont fait preuve de sagesse en se laissant guider jusqu’à Jésus par l’Etoile du Berger (l’étoile de Vénus : 1ère étoile s’éclairant le soir, ainsi que la dernière étoile à s’éteindre au petit matin).

Les premières personnes qui cherchent le Christ, dans l’Évangile de Matthieu, ne sont pas des Juifs, mais des gentils : … des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem en disant : « Où est le roi des juifs qui vient de naître ? Nous avons vu, en effet, son astre à son lever et sommes venus lui rendre hommage » (Matthieu 2,1 – 2).

Le cycle des 12 jours

Une seule configuration astrale pour des astrologues – Mages – « venus d’Orient ». A cette époque, nous le savons avec certitude, mages et astrologues travaillaient avec sur ce que nous appelons le « Septénaire », soit les 2 astres et les 5 planètes de la tradition. Les mages n’étaient pas à Bethléem le jour de la naissance de l’Enfant. Aussi, nos fêtes de fin d’années couvrant à la fois la fin d’une année et le début de la suivante, cette période ne correspond pas au calendrier civil tel que nous le connaissons.
Le nombre « 12 » reste très symbolique , se référent à l’Ère des Poissons, celle du Christianisme – les 12 apôtres, les 12 tribus d’Israël, 12 jours entre Noël et les Rois etc. … les 12 signes du zodiaque…

Que symbolise l’Étoile ?

C’est une suite à l’encart ci-dessus : une configuration astrale repérée dans le ciel d’une époque. L’étoile pouvait être une comète – celle de Halley, qui apparaissait régulièrement dans l’Antiquité, passa dans la région en 12 av. J. – C. – , ou une nova. Elle n’est pas sans évoquer celle que mentionnent les Nombres cosmiques (24, 17) : « Un astre issu de Jacob devient chef, un sceptre se lève, issu d’Israël. » L’origine de l’étoile – l’Orient dans de nombreuses traductions – rappelle aussi la vision d’Ézéchiel.

Qu’est-ce qui a bien pu se passer de particulier avant l’an 4 avant notre ère ? Le seul événement astral important a été une conjonction (non pas alignement de planètes…) Jupiter-Saturne, et nos ordinateurs nous disent qu’elle s’est produite en l’an – 6, entre mai et décembre. Lorsque les Mages déclarent « nous avons vu se lever son étoile« , il voulaient dire « nous avons vu dans le ciel la configuration qui est son étoile pour un futur roi, à savoir une conjonction Jupiter-Saturne ». Parmi mes connaissances, j’ai des passionnés « créchistes » qui s’intéressent beaucoup quant au phénomène céleste. Voici tout particulièrement pour eux.

Un vrai bonheur, que d’aller me balader de crèche en crèche et retrouver les ambiances d’une époque qui ne m’est pas tant révolue que cela.

Par exemple, vers la richesse de l’artisanat potier de La Borne, village d’artistes situé à proximité d’Henrichemont dans le Cher, est extraordinaire ! Ce que m’a démontré une nouvelle fois ma visite à la cathédrale de Bourges. Chaque année quelques jours avant Noël, est replacée la crèche ci-contre. ce sont des artistes potiers qui ont créés les différentes pièces de la jolie crèche artisanale berrichonne. Je trouve une certaine ferveur à chacun des éléments qui compose cet ensemble où la tradition, là aussi, a été respectée.

Je vous propose un autre détour par Bourges, pour un tout autre visuel, permanent celui-ci. Il s’agit du superbe bas-relief à admirer depuis l’église de St-Pierre-le-Guillard. La scène est d’une réelle beauté.

Allons observer de plus près les détails et poursuivre par la déambulation dans l’église. Allez-vous reconnaître au sein de ce bas-relief, le sonneur apparaissant ? Les sonneurs apparaissent parfois dans les scènes liturgiques. Surplombant la crèche de Bethléem, un ange annonciateur tenant entre les mains un phylactère et qui évoque le caractère divin de l’instant.

Quelques minutes pour vous décrire davantage ce bas-relief du XVIe s. , en pierre polychrome, qui a été repeinte à plusieurs reprises (on voit les couches de peinture sur la sculpture) et que vous trouverez dans la chapelle de la Nativité. En fait, c’est un triptyque et la Nativité occupe la partie centrale…

Frise du Bas-relief

Décoration végétale, et la symbolique de l’escargot si souvent représentée via le caractère initiatique de l’homme, sur une voie spirituelle.

Ci-dessus, au premier plan, Marie est agenouillée devant l’Enfant. Au fond du bas-relief, se voient des visages de bergers, puis un paysage rural, celui d’une ville, probablement Bethléem. Il est possible que le motif central soit l’inspiration d’un tableau. Qu’en pensez-vous ?
De chaque côté, sont représentés les donateurs et leurs saints patrons – St-Pierre et St-Paul s’appuyant sur une grande épée.

4 réponses sur « La crèche dans la tradition chrétienne »

  1. Merci Muriel, pour ce beau reportage, pour ceux qui y seront sensibles. La crèche fait tout un patacaisse autour de certains, si elle est exposée dans un lieu qui est public, tu le sais aussi. Quand on mélange la diversité des arts et de la culture avec ce qui est laïcité.

    Bref, je profite de mon passage pour t’adresser ainsi qu’au lecteurs de ce site, un bon et joyeux Noël et partages comme tu sais si bien t’y employer pour nous.

    Gros bis a notre amie.

    J'aime

  2. Pour ma part je trouve franchement stupide le procès que l’ont fait aux crèches au nom d’une laïcité. Il faut laisser se vivre les traditions Noël, crèches aussi.

    J'aime

  3. J’aime beaucoup les crèches Muriel. Bel article !
    De belles photos comme toujours. Merci pour cette promenade dans le Berry. Bonnes et douces fêtes à toi et tous !

    J'aime

  4. L’article est joli, harmonieux et vous relatez des passages bibliques. J’aime beaucoup! L’évangéliste Matthieu, l’évangéliste humain par rapport aux trois autres, décrit le terme « mage » ( qui revêt plusieurs sens ; du magicien au scientifique ), semble pour lui désigner des personnages comprenant la signification des astres et leurs relations avec les événements terrestres.

    Ils viendraient d’Orient, probablement de Babylone, où l’astronomie se pratiquait des le II millénaire avant JC, ou d’Arabie. Matthieu ne les appelle pas « rois » et leur nombre traditionnel, trois, dérive du nombre de présents offerts à Jésus.

    La formule « son astre » par Matthieu, suggère d’après ma compréhension, que ces images considéraient l’événement principal, et l’étoile comme un signe plutôt qu’une cause. Leur vision se rapproche de celle des livres sapientiaux, tel celui de Job, dans lequel Dieu dirige les étoiles selon sa volonté.

    Muriel, avec un cercle article sur votre site, je ne doute pas que vous attirez quelques Bibliques. J’ai hâte de découvrir les fresques que vous photographiez.

    Très beau Noël à vous Muriel à très bientôt,
    Amitiés

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s