Lorsque je me balade, j’aime aller au plus près des écorces, elles ont toujours quelques chose à me raconter.

Voici un nouvel article. Il est vrai que lorsque j’y pense, je prête attention au port d’un arbre, à ses frondaisons, ses feuillus que vous identifierez aussi bien que moi.
Mais passant près du tronc comme en « contrebas », sans lui attacher un quelconque intérêt, çà nous arrive moult fois ! Alors, pour remédier à la petite cause et les grands effets qu’à dame Nature sur nos visions, nos perceptions, c’est avec plaisir que je partage ce sujet avec vous.

ecorce10

En fait, l’écorce épaisse, dure et entrecoupée d’un vieux chêne.
Jugerez-vous cette écorce sombre, terne et sans attrait ?
Elle ressemble à s’y méprendre à de la pierre qui aurait été
usée par l’érosion. La « pierre » : très parlante elle aussi…

Aux Pré-Fichaux à Bourges

Localisation : en allant vers Lurcy-Lévis

ecorce11
ecorce12

Chemin de retour,
dans les roues d’un Pays de Tronçais coloré

ecorce13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s