Jean II  dit « le Bon » ( 1319-1)

Fils du Duc de Normandie, père de Jean de France Duc de Berry, cet illustre personnage naquit le 26 avril 1319, au château du Gué de Maulny dans le département de la Sarthe.

  • Jean II est sacré roi, succédant en 1350 à Philippe VI de Valois son père et d’avec Jeanne de Bourgogne.. D’un tempérament réputé cruel, il s’engage dans des batailles effrénées et semble ne posséder que trop peu le sens des réalités, ce qu’i lui vaudra d’ailleurs quelques bévues de pouvoir et d’ascendance sur autrui.
  • Il épouse Bonne de Luxembourg qui décédera en 1349. Suite à ce drame, il épouse Jeanne de Boulogne le 19 février 1350.
  • Son règne commence en l’année 1350 où le 26 août, celui-ci il devient roi de France. Il s’installe au pouvoir sous un ciel prenant des allures orageuses : perte de Calais, début de la peste noire qui va au fur et à mesure décimer toute une population. Puis, frappe la bien sinistre guerre de Cent ans. Jean II le Bon est sacré le 26 septembre de cette même année 1350.
  • En 1356, les offensives reprennent en Berry et en Normandie avec la bataille de Maupertuis ( proximités de Poitiers)

Quelques années  plus tard, Talleyrand-Périgord tente une médiation auprès de chaque armée, alors que jean II souhaite, lui, désir en terminer avec l’armée du Prince Noir. Se jetant à l’assaut de cette armée, Jean II sera fait prisonnier à Londres durant 4 années, puis libéré en réunissant une rançon de trois millions d’écus d’or et payables en six annuités, toutefois, y laissera deux de ses fils en otage, où l’un deux s’évade de Calais, d’où il était retenu en tant que prisonnier. Retour en France où il crée la pièce d’or  » le franc ».
Il vivra les caprices su sort et son destin le ramène en Angleterre,  pour y achever sa propre histoire. Retenu à nouveau prisonnier,  il décède à Londres le 8 avril 1364.

Charles V  dit « le Sage » ( 1338-1)

Charles V, fils aîné de Jean II et Joan de Castille, est né le 24 février 1338 à  San Jeronimo d’Yuste en Espagne.
Petit-fils de l’empereur Maxmilian I et Mary de Bourgogne, issu de rois catholiques et d’Isabella I, la catholique de Castille et de Ferdinand II, le catholique d’Aragon.

  • Il devient le Dauphin du  du Viennois en 1349. Il épouse Jeanne de Bourbon en 1350, est sacré roi à Reims en 1364. Son père Jean II vivant en captivité, c’est Charles V  qui devient le Régent et le dauphin. En 1368, il dénonce le traité de Brétigny (signé en avril 1360)

Les territoires tels Quercy, le Rouergue, , la Guyenne, le Limousin, le Périgord, l’Angoumois et la Saintong sont occupés par les anglais d’où des soulèvement qui vont s’y s’y produire. Charles V reprend Limoges en 1370, repliement du Prince Noir en Angleterre en 1371.

  • En 1506, le père de Charles, Philip I, est mort, laissant à Charles le royaume de Burgundian. Après la mort de son grand-père maternel, Ferdinand V, il est devenu gouverneur du royaume espagnol en 1516. Maxmilian I, le grand-père paternel de Charles, mort en 1519, lui laissant le Habsburg débarque en Europe centrale. En cette même année, Charles a été indiqué empereur romain saint. Son territoire a inclus les royaumes espagnols d’Aragon et de Castille; les Hollandes; Naples, la Sicile, et la Sardaigne; Conquêtes espagnoles en Amérique et en Afrique; et les terres de Habsburg. Il était l’empereur romain saint de 1519-1558. Il était également roi de l’Espagne comme Charles I from1516-1556.
  • L’empereur romain saint en même temps, régné plus de la majeure partie de l’Europe chrétienne, mais lui était toujours plus qu’un chef politique. Il était le chef séculaire de l’église, du protecteur du pape, et du défenseur de la chrétienté contre des infidèles. Quand des états séparés ont été formés en l’Allemagne, la France, et Italie, l’empereur est devenu impuissant. Une longue querelle avec le pape a également réduit l’autorité impériale. Avant que de Charles V, le vieil empire ait longtemps cessé d’exister, et l’empereur était peu plus que la règle de l’Allemagne.

Jean de France, Duc de Berry ( 1340-1416 )

Jean de France, le troisième fils de Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, naît en 
1340.

  • Issu d’une enfance protégée et d’une éducation soignée, bien que mis à l’écart de l’histoire politique, il devint un prince érudit, est fait chevalier de l’Ordre de l’Étoile dans sa onzième année, puis lettré à l’âge de vingt ans. Doté d’une nature éminemment raffinée, se passionnant pour tout ce qui est luxe, il s’attache à embellir demeures, hôtel, façade de la cathédrale de Bourges  et le château de Mehun-sur-Yèvre.

Les très Riches Heures du Duc de Berry

Ce sont ici de magnifiques enluminures et du livres des heures,  peintes par les frères. C’est un recueil qui nous relate des textes de dévotion, un ouvrage de piété le plus répandu et le plus prisé dans la fin du Moyen Age. Jean de Berry. Le nom de Jean de Berry est associé à une prestigieuse série de cinq livres d’heures ( petites heures et grandes heures). l’Assassinat du Duc de Berry (13 février 1820 ).

Charles VII  dit « le Victorieux »( 1403-1461 )

  • Né en 1403, avant-dernier fils de Charles VI et de sa mère Isabeau de Bavière.  contexte familial l’oblige à quitter Paris le 29 mai 1417, suite à de graves problématiques familiales rencontrées lors de  son enfance. C’est à Bourges qu’il trouve accueil, accompagnés de quelques uns de ses conseillers. Son mariage se révèle être d’éminent succès, et pour la régence de la France et assure des qualités politiques. Devenu roi de France de 1422 à 1461, le jeune roi de Bourges sera pourtant déshérité par le Traité de Troyes.
    Mais des offensives contres la terre anglaise reprennent et sent venir le danger. Il se réfugie cette fois jusqu’en Touraine à Chinon. C’est en ce même château de Chinon qu’une jeune fille portant le nom de Jeanne d’Arc, lui aurait laisser entrevoir son illustre destin en, lui prédisant qui allait être bientôt héritier du Trône de France. Nous sommes le 25 février 1429. Jeanne d’Arc n’a alors que dix-sept ans. Le 17 juillet de l’année 1429, celle-ci accompagne Charles VII qui va être sacré roi de France à Reims.
  • Marié à Marie d’Anjou, Charles VII aura une relation favorite avec Agnès Sorel qui met au monde trois fille nées par cette même passion. Charles VII sera profondément atteint part le décès de sa compagne Agnès Sorel.
  • En 1436, les impôts indirects sont rendus permanents. En 1438, Charles VII crée la charte de la « Sanction de Bourges « , assujettissant ainsi  le clergé à la couronne de France, crée plusieurs parlements de province.
  • En 1458, son étant de santé va en s’empirant, par une plaie à la jambe, puis atteint d’une cachexie tuberculeuse dont il ne s’en remettra plus jamais et un violent mal de dent l’empêche se s’alimenter. Il meut de cet état général cancéreux  le 21 juillet 1461, mettant fin à son règne.

Jacques Cœur ( 1400-1456 )

  • Il y a environ 601 ans, naissait Jacques Cœur ( vers 1400, la date exacte de sa naissance n’est pas connue), rue Parerie à Bourges en l’ancien quartier des tanneurs et des pelletiers. Issu d’une famille de commerçants, d’un père  tenant  grand commerce dans la fourrure.

    Ce natif de Bourges allait embrasser un destin d’exception, devenir un riche marchand et  ambassadeur fabuleux, contribuant  activement à la reconstruction économique du pays. Il  fit construire en sa ville natale  sa  » Grand’ Maison « , somptueuse demeure portant son nom, devenu l’actuel Palais Jacques Cœur à Bourges . Le personnage  acquis un sens remarquable pour les affaires qu’il développa par delà les frontières de façon prospère, se donnant corps et âme dans sa mission et le commerce des pierres précieuses qui  firent sa notoriété et son aisance financière  . A ce titre , le dicton populaire  » Riche comme Crésus  » devint en Berry  » Riche comme l’argentier Jacques Cœur « .
  • Doué d’un flair remarquable en affaires, de qualité de prudence, de pause stratégique, d’intuition, c’est aussi un excellent gestionnaire devenant un des hommes les plus puissant d’Europe et le plus célèbre marchand du siècle. Conseiller du roi Charles VII, placé sous la protection du Duc Jean de Berry, dans cette ambiance de négoce internationale, le grand Argentier rêvera très tôt d’Orient.
  • Au début début du XVe siècle, Jeanne d’Arc donne au roi Charles VII l’impulsion pour reconquérir son royaume. Jacques Cœur, son grand Argentier, va lui trouver les finances de sa reconquête. Plus que jamais, Bourges devient la capitale du  » petit roi de Bourges ». 
    Avant-gardiste dans ses desseins, ses options, l’homme vécu en aventurier, rencontra  la mort comme tel sur les rives de la Mer rouge d’où lors d’une croisade sur l’Île de Chiot.
  • C’est à Bouges, ville natale de Jacques Cœur, que vous  y verrez fleurir  un peut partout, au-dessus des porches, vitraux, palais et monuments, une phrase célèbre qui fut prononcée par l’éminent personnage laissée sur ses lieux de nativité et  et raisonnant bien au-delà  de ceux-ci, la phrase suivante …

… à cœur vaillant, rien impossible !

Louis XI ( 1423-1483)

Louis XI est né le 3 juillet 1423, dans le palais épiscopale de Bourges.
Il est le fils de Charles VII et de Marie d’Anjou. Doté d’un caractère plutôt rebel, entretenant des rapports conflictuels au père, dont celui-ci va le tenir caché au château de Loches alors que l’enfant n’est âgé seulement de trois ans. Puis, dans sa onzième année, le jeune Louis XI est alors envoyé vive chez sa mère à Amboise.

Fiancé à Marguerite d’Écosse en 1436, c’est pourtant Charlotte, la fille du Duc de Savoie, qu’il épouse et qui lui donnera sept enfants. Le père de Louis XI décède. Ce dernier ne va pas assister aux funérailles célébrées le 8 août 1461.Louis XI devenu roi en 1461, se fait peu enclin à la Cour, taxée la noblesse. D’une nature dévouée et pieuse, il tend à suivre son chemin, partagé entre une vocation religieuse et son règne.

Quelques années plus tard, Lois XI cède la Guyenne à son frère, le Duc de Berry, puis il se retire dans le château de Plessis-les-Tours. D’une congestion cérébrale, il décède le 30 août de l’année 1483 en son château.


Talleyrand-Périgord ( 1754- 1838 )
Valençay – Ambassadeur du Berry

Charles-Maurice Talleyrand-Périgord est né à Paris le 13 février 1754.
Son père est le Comte Daniel de Talleyrand. Consecrated 

  • De naissance ou dans son enfance, il sera estropié durant toute sa vie, ce qui va influencé en partie son destin. Celui-ci se destinait plutôt à une vocation religieuse, aux ordres saints, par cet accident qui le rendra boiteux. Cette vocation va toutefois prendre une toute autre tournure. Il achève ses études au collège d’Harcourt et s’installe dans la rue Saint-Sulpice. Ordonné prêtre en 1779, puis désigné au clergé comme agent général en 1780. Il devient secrétaire du clergé en 1785 et devient un des personnages les plus importants en Europe, comme Prince de Bénévent, évêque d’Autun, ministre des relation extérieures et  ambassadeur.
  • C’est dans la seconde partie de sa vie que le prince de Talleyrand s’installe à Valençay ( pays de l’Indre qui ne manque pas de charme, devient maire du pays (de 1826 à 1831) et conseiller général de l’Indre ( de 1829 à 1836 ).

Lors d’une promenade à Valençay, plusieurs lieux évoquent la présence de Talleyrand, par exemple, le monument offert à la ville pour le centenaire de la mort de ce flamboyant personnage. Puis, le tombeau de Talleyrand situé dans la crypte de la chapelle, et encore bien d’autres lieux à Valençay qui vous convient à marcher sur les traces de Talleyrand.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s