Nous sommes parti Le point de Saint-Amand-Montrond, dans le Cher, pour rejoindre l’Indre à Valençay. Nous empruntons la départementale 940, pour rejoindre le pays de Lignières que nous traversons. Notre itinéraire nous indique de suivre la direction de Châteauroux, et traversons les villages de Pruniers, Bommiers, Vouillon, Diors, puis la ville de Châteauroux, le village de  Levroux (à 22 km de Valençay) puis Valençay qui fut notre point d’arrivée pour la journée.

D’ou nous arrivons, nous bénéficions d’un magnifique point de vue sur le flamboyant château de Talleyrand, château  qui surplombe les hauteurs de la vallée de l’Indre et la vallée de Nahon. Nous laisserons la voiture juste à quelques poignées de secondes de la cour d’entrée principale du château, pour nous engager plus avant dans la première cour, nommée  la cour carrée, également cour de l’orangerie. Après avoir longé l’allée du parc, nous nous dirigeons vers la partie supérieure du château en passant le porche. Vous voyez juste là, sur votre gauche ? C’est en passant sous ce porche que l’on entre dans la cour d’ honneur qui domine une magnifique terrasse et son jardin . Et nous y sommes !

_____

VALENCAY1.png

Traversant la Route Historique des Dames de Touraine, le château de Valençay situé à vingt km de Levroux dans l’Indre, marie fort bien le style Renaissance à son environnement paysager d’aujourd’hui, agrémenté de ses jardins à la française et de son parc animalier.

Le château le plus animé du Val de Loire : six spectacles par jour, est sans conteste la visite incontournable, tel un coup de cœur vibrant sur le rythme de la grande Histoire, accompagnée d’autant d’instants de réjouissances.

En sa magnifique demeure, le prince de Talleyrand accompagné de son fidèle serviteur, ainsi que de sa jeune nièce. Talleyrand, une personnalité attachante à plusieurs titres. Tout d’abord, cet homme frappé par le destin aux travers d’une maladie de naissance ou d’un accident d’enfance, n’en finit pas de nous étonner. Puis il y a également de la compassion et un grand dévouement pour autrui.

Balade fastueuse qui nous conduit vers des grands rendez-vous de l’histoire, celle du prince de Talleyrand-Périgord : de nombreux visiteurs pressent déjà leurs démarches,  et nous leur emboîtons le pas pour assister à une représentation  en costumes d’époque. Ici, le visiteur est l’hôte de ces lieux magiques et participe à une rencontre mémorable où Talleyrand l’emmène par de-là les allées du parc, pour lui raconter l’histoire et des histoires … aux travers d’un spectacle dont il est le centre. Ce jour là, il fait très chaud sous  le ciel de l’Indre. Les visiteurs sont à la recherche d’un petit coin de fraîcheur qui serait le bienvenu. Le vœu se voit exhaussé, du moins, pour quelques instants car au fur et à mesure de notre visite, le ciel du Berry va vite revêtir  une atmosphère  nuageuse.  

Le grand maître de cérémonie, Prince de Talleyrand, accompagné de son  fidèle serviteur, ainsi que de sa jeune nièce,  viennent tout juste de faire présence en la cour du château,  et de ce pas alerte convie les spectateurs et invités à s’installer confortablement sur les marches de sa magnifique demeure.

La foule se presse pour ne rien manquer du spectacle, les invités se font attentifs puis… plus un bruit ! Si nous nous trouvions en un autre lieu, nous pourrions penser être plongé dans un silence de   monastiques. Il est possible depuis cet endroit, que nous nous attendions aussi  à voir surgir l’imprévisible, l’insolite de la part de ce personnage flamboyant, entre l’aigle et le lys,  doué d’une grande perspicacité, d’une philosophie souriante, d’une puissance a interroger quelque chose ou quelqu’un,  d’un humour parfois caustique, d’un don inné de persuasion,  s’employant au génie qui  sait emprunter à son actif des formules dignes d’un  grand diplomate, accompagnées quelques fois d’une certaine ruse. Notre ami veut avoir le dernier mot, semble-t-il ?

Et toujours, il l’obtient en y mettant les formes et emploie les mots qu’il faut, juste là où il le faut. Il faut dire que la discussions est passionnée et très argumentée,  à tel point que le visiteur, pour peu qu’il se penche sur la candeur de l’illustre  personnage, ne peut être que séduit. Une personnalité attachante, et à plusieurs titres. Tout d’abord, cet homme frappé par le destin aux travers d’une maladie de naissance ou d’un accident d’enfance, n’en finit pas de nous étonner. Puis il y a également  de la compassion et un grand  dévouement pour autrui.

Alors que la discussion mène bon train, arrive un attelage conduit par un seul cheval. Les pas de celui-ci  résonnent dans la cour. Sa  course se ralentie, puis  s’arrête pour laisser descendre d’autres convives attendus par Talleyrand qui, d’un oeil avisé, s’apprête à recevoir ses hôtes.


Une soirée sous l’Ancien Régime
– La Déclaration des Droits de l’Homme
– Une réception en l’honneur de Bonaparte
– La bataille d’Austerlitz
– L’exil du roi d’Espagne à Valençay
– Le congrès de Vienne
– La défaite de Waterloo
– La visite du Duc d’Orléans

Dans un article prochain, promis à un groupe d’amis qui vit ce que j’avais publier antérieurment en quelques lignes dont je citais les sources, je compléterais mon article en évoquant le sujet du côté des étoites, comme natif du Verseau, aussi illustre qu’inattendu. De quelle façon s’est-til affranchi ? Au nom de quelle liberté et du milieu social de l’époque ? Nous le savons aujourd’hui par les grands événements de sa vie, mais du côté de ses étoiles, qu’en était-il, comment lui parlaient-elles ?

Retour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s