Architecture de pierre sèche

D’innombrables loges, telle celle-ci, sont dispersées non loin des paysage vignobles de toute la France, et le Berry ne contrevient pas à cette tradition de ruralité. C’était une entrée d’automne. L’une de celles où nous avons loisir de connaître encore de belles journées promues à nos envies de partir randonner à vélo sur les départementales.

La campagne s’invitant généreusement sur tous mes parcours, je traversais une petite route bordée de boisés, avant d’entrer dans la commune de Serruelles et c’est ainsi que je croisais en chemin le petit patrimoine rural ci-dessous : cette belle loge de pierre sèche.

Bien que l’ouverture d’origine ait cédée aux aléas du temps, on devine aisément l’entrée maçonnée de ce qu’était soit un abri, soit une loge pour le vigneron ou ou un berger.

De nos jours, la nature a repris ses droit mais possiblement qu’antérieurement, s’alignaient ici quelques rangées de vignes, à proximité de cette cabane voûtée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s