© Maxppp – PHOTOPQR/BERRY REPUBLICAIN
L’article
________

De mémoire lointaine de notre province, le Berry avait jusqu’à présent ses « 90 moutons et 1 Berrichon ». Le Printemps 2018 verra le retour des 90 panneaux de la signalétique touristique bordant l’A20. Cela fait longtemps que nous ne les avions vu…

Bon ! Ça ne me rajeunie pas et les panneaux T, d’ailleurs, pas davantage. Puisqu’en 2015, je titrais en Actus Presse (j’ai une mémoire excellente ) que pas moins de 90 panneaux touristiques étaient à démonter sur l’A 20.

Contexte : Une décision judiciaire a condamnée le Ministère du Développement Durable à retirer les panneaux touristiques entre Vierzon et Brive. Je me souviens avoir argumenté le sujet « panneaux » à l’époque.

Le dossier remonte en fait à Janvier 2015. Manifestement, on remet donc le couvert, tout en sortant LES vieux dossiers.
Antérieurement une décision judiciaire lourde de conséquences financières, attendu que le démontage des 35 panneaux a forcément représenté plusieurs semaines de travaux dans le Cher et l’Indre, un déploiement logistique important : c’est un fuseau long de 270 km , il me semble, d’après le calcul de la ligne des 35, entre le 36 et le 18, entre Vierzon et Mouhet. Ce démontage s’était produit le 2 février (veille du Solstice, mais çà n’a rien à voir, je m’égare si je transite le sujet). Les automobilistes étaient mécontents de ne plus en profiter depuis. En vérité, quelques interférences entre l’État et l’artiste se sont ouvertes : j’ai entendu qu’elles portaient notamment sur la « durée d’exposition » desdits tableaux : exemple, la commune de Saint-Benoît-du-Sault annoncée depuis l’autoroute A 20, qui lui aussi a bel et bien disparu parmi les autres.

À l’arrière, il y eut un autre cas. Relatif celui-ci à une étude faite pour une nouvelle signalisation. Ce fut possiblement un long contentieux entre l’État qui portait atteinte aux droits de la propriété intellectuelle de l’artiste qui a réalisé les panneaux et quant à la durée d’exposition.

Si le Développement Durable ne peut plus supporter que s’exposent sur les autoroutes des panneaux touristiques, où va-t-on, n’est-ce pas ?
Je me suis très souvent demandée en quoi cela pouvait-il être un problème insurmontable ?

Mais voilà ! Le contentieux qui à l’époque s’est ouvert, était-il vraiment relatif seulement à cette cause, qui consistait alors à demander le retrait des 90 panneaux ? Je me souviens notamment, à quelques roues avant seulement du Berry, à hauteur de Salbris plus exactement, lorsque nous passions l’Arche pour revenir en Berry (arrivant de la Sarthe), la gigantesque signalétique touristique nous informant par « Bienvenue en Berry » avec de dessiné du matériel agricole et autres. Ah c’était quelque chose !

Mais alors dites-moi, lorsqu’il n’existera plus traces de cette identité visuelle patrimoniale collant à notre région, il faudra bien remettre quelque chose des signalétiques type, non ? Cette question je l’ai posée dans ces termes.

Habituellement, qui dit contentieux et affaire portée devant les tribunaux, il y a toujours une tentative de conciliation. D’ailleurs, c’est ainsi que cela s’appelle « tentative de conciliation ». Sans nul doute possible, il s’en sera fait une sur le dos du contentieux. C’est quasiment incontournable. Peut-être qu’aussi, la relation entre l’heureux vacancier en Berry par l’autoroute, n’aura fait que faire passer sans trop s’arrêter, avec ces signalisations de patrimoine disparues (?).

Alors les voici de retour et perso, je m’en réjouis d’avance de retrouver ces identités touristiques de notre belle province.

MA 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s