Au fil des saisons en Berry…

Après notre petit détour précédent dans la vigne, selon la thématique « Loges de vignes », je vous propose aujourd’hui de passer en revue un peu du matériel d’anciens usages jadis, stocké souvent comme reliques paysages au cœur de nos villages. Commençons notre découverte, sans vous dire pour le moment où j’ai photographié ces vieilles charrues. Je voudrais que vous me le rappeliez, un petit quiz sur sujet en quelque sorte.

Au sujet de l’attelage

D’un temps, les chevaux passaient entre les rangs de vignes, y creusant les sillons, le préparatif à une étape suivante. L’attelage des chevaux faisait aussi vivre les bourreliers, qui sont aujourd’hui devenus rares.

Le Berry comme chaque région avait sa façon de faire, mais un harnachement comprenait quantité de pièces qui avaient toutes un rôle bien spécifiques, que se soit pour des travaux de la vigne ou des champs d’ailleurs : le harnais, la bricole, le joug, la martingale, la culière eu encore le mors… et bien d’autres encore qui associaient métaux non oxydables et cuir. Le cheval harnaché d’une machine à tracer les sillons de la vigne, il tirait au niveau de sa taille, par l’intermédiaire des brancards à charrettes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s