LE CONTEXTE : « Lettre ouverte qui évoque le nettoyage de certains trottoirs à Saint-Amand-Montrond ». Comme nécessité d’obtention d’une vraie réponse.
Illustrations à venir.

La canicule n’a que très peu de conséquence directe sur ma plume, ou plutôt le clavier.
Il n’est jamais inutile d’écrire à ceux qui administrent notre capitale Boischautine et notamment, au Maire (eh oui, il ne se contente pas de camper sur son rôle, il écoute et plus encore il prend notes. C’es en cela que parfois, le Maire s’incarne en Père Noël). Je ne sais si une sensible réaction est plausible, se lira sous ladite lettre, toujours est-il quelle est publiée par ici, également.

Il est tout à fait de notre devoir d’encourager ce qui se fait de positif en termes d’initiatives pour notre ville. Ce qui m’amène directement à présenter la situation, comme source d’ancrage à un desiderata dont je peux ne pas être la seule à solliciter la toute bienveillance.

Depuis quelques années déjà, Saint-Amand-Montrond a décidée de devenir « ville propre », en ne faisant plus appel aux produits phytosanitaires , donc de ne plu traiter , ce qui de mon point de vue est une véritable bonne chose actée de conscience (je suis BIO depuis 11 ans, j’ai pour ferme intention de ne rien employer contre nature sur la partie de l’environnement immédiat de ma demeure), et agir quant à la propreté de la plupart des trottoirs de la commune. Ceci, en faisant appel aux services d’une entreprise à même d’intervenir, non plus avec des procédés chimiques comme il fut antérieurement, mais par le procédé dun traitement spécifique.

Ainsi, Saint-Amand s’inscrit désormais dans une conscientisation en faveur de la protection urbanisante, ainsi que la protection des administrés, passant par celui de la protection de l’Environnement et d’une démarche autrement plus responsable, plus écologique.

Nous voyons que nombre de trottoirs sont passés au « vert » (connotation à double sens, attendu que l’herbe y pousse allègrement. Mais ne devrait-on pas, aussi, considérer qu’il s’agit en fait d’un mal pour un bien ? Sauf que…

Certains trottoirs ont fait l’objet d’un recouvrement de gravillons. Si il y poussent encore quelque fines herbes et autres plantureuses, ce ne sont pas les plus pathologiques au regard d’autres trottoirs faisant que lorsque nous retirons les herbes, c’est aussi la terre qui arrive avec.

QUESTIONS POUR QUI LIRA

I. Pourquoi les travaux de voirie n’ont pas aboutis comme projet de revêtement des trottoirs, seulement partiellement ?

II. Cela reste-il un projet, ou l’idée a-telle été définitivement exclu, attendu que cela fait plus d’un an que cela est ainsi ? Comme il me prend de le mentionner parfois à mes amis, on peut toujours en débattre autour d’un Vert…

Par avance merci d’avoir ouvert cette lettre.
MA

2 réponses sur « Lettre ouverte à notre ville »

  1. La chasse aux trottoirs sales de vert s’organise ?

    Je suis d’accord aussi. Nos trottoirs sont dégoûtants et plus longtemps que ce qui est écrit dans la lettre (+ de 3 a). La haut ils nous entendent mais personne ne bouge. Devant chez nous c’est très vert, Muriel 😉

    ps : si je peux je fais une photo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s