Accueil

La douceur des berges accueille mes mises en selle. Amis, randonneurs et visiteurs, j’ai choisi de vous proposer sur Berry Au Cœur de France une « Balade des écluses & Maisons éclusières » comme une succession d’identités paysagères propres à chacune des écluses, ces milieux que j’ai eu le bonheur de découvrir jusqu’à présent. Ci-dessus, j’ai mis la grande image que je fis depuis le port de Marseilles-lès-Aubigny.


Maisons éclusières

Généralités à propos
des écluses berrichonnes

Le canal ne recense qu’un seul type d’écluse, où seule la hauteur de la chute diffère, leur largeur est étroite et de fait, des péniches et bateaux construits et adaptés pour pouvoir franchir ces écluses. Voie d’eau initialement prévue pour des péniches de petit gabarit dites « berrichonnes » : 2, 56 m de largeur et 27,50 de long gouvernail replié et environ 2 m de hauteur. De fait, les écluses du Berry ne dépassent pas 2, 70 de largeur.

À observer les écluses en me baladant, je projette sur mon écran mental également le passage des berrichonnes d’hier, naviguant depuis ces étroits réceptacles maçonnés. Assez édifiant, à partir de quelques profilés que je photographiais. Et des péniches de 5 m de large telles Freycinet, naviguaient ailleurs.

Le km 0 est à Fontblisse. Le canal fonctionnait véritablement sur tout l’ensemble de son parcours et lesdites écluses permettaient de franchir les dénivellations.

Les écluses de la 1ère branche – Sud
De Montluçon à Fontblisse, passant
par Saint-Amand-Montrond.

Vues générales de quelques-unes
que je suis allé photographier :

Se trouver au bon endroit pour que quelques-unes des écluses soient partagées sur cette page. Toutes ne peuvent y figurer, mais en revanche complétées, ça oui !

Quand on s’y promène, on remarque que les maisons éclusières sont pour ainsi dire toutes situées sur la rive gauche du canal.

Autrefois surveillées par des cantonniers au XIXe s, les écluses sont habitées par l’éclusier et sa famille. Son rôle est de faire passer les péniches, était aussi chargé de l’entretien du bief, les parties entre deux écluses.


Sur la façade de chacune des maisons éclusières est apposée une plaque où est inscrit le nom de l’écluse, la distance en amont et en aval de la 1ère localité, et donc du port le plus proche.

Écluse de
Bannegon

Écluse de la Croix Blanche
à Charenton-du-Cher
Écluse de Boutillon

Je crois qu’elle se nomme ainsi. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à le mentionner dans les commentaires.

Écluse du Breuil

Écluse de Clairins

Pont-canal
à St-Amand-Montrond

L’embarcadère – Drevant

Écluse du Pont-canal
de La Tranchasse à Drevant

Dans un
proche avenir

D’ici à 2026, lorsque les travaux d’aménagement vont être poursuivis selon le tracé, quelques écluses qui n’y figurent pas actuellement, pourraient bien rejoindre, en parallèle, la voie d’eau. Cela ne changera pas l’original du tracé cependant, mais quelques aménagements autour de ceux initiaux. Et puis aussi, quelques maisons éclusières se refont déjà une beauté, se restaurent.

Écluse de La Perche


Écluse de Beuvron
à Urçay

Lorsque nous franchissons l’écluse, nous sommes à 37, 5 km de Fontblisse : commune de Bannegon

Écluse de Grandfond

Double écluse de
La Queune à Épineuil


Les écluses de la 2ème branche – Est
De Marseilles-lès-Aubigny à Fontblisse.

L’écluse de Moulin-Prunier
Marseilles-lès-Aubigny

Bienvenue à vous qui me rejoignez pour cette partie éclusière au port fluvial (XIXe siècle) d’Aubigny, qui jusqu’à la fin des années 1980, présente la particularité d’être l’un des derniers du Cher et la seule bourse de fret du département.

Cette écluse est la 25e sur les 38 que compte le canal latéral de la Loire, positionnée sur la 2ème branche longue de 50 km. Parcourez aussi les commentaires et notamment celui de Beffes, sympathique internaute venu écrire à ce propos parmi d’autres personnes ayant commentées l’article. Bonne lecture !

Revenons au port. Situé au confluent de la Loire et de l’Aubois, également lieu de transbordement entre le canal latéral à la Loire et le Canal de Berry.
Savez-vous qu’entre1920 et 1940 passait ici, en moyenne, une quarantaine de bateaux ?
Et en 1925, 38 000 tonnes de marchandises y transitaient. Désormais, si la navigation de commerce n’est plus, celle fluviale est une devenue une importante activité touristique au cœur de la contrée berrichonne qui accueille de nombreux bateaux de plaisance. Cette écluse est la plus belle du Berry… vous me direz dans les commentaires.


Voici l’écluse 25 : depuis Marseilles-lès-Aubigny.

Les écluses de la 3ème branche – Ouest
Dun-sur-Auron, Bourges, Vierzon
(Selles-sur-Cher, Noyers-sur-Cher
).

Le canal à
Dun-sur-Auron
À Bourges
Le pont et le canal
à Vierzon

À l’apogée de la navigation de commerce sur le Canal de Berry, Vierzon comptait plusieurs écluses, notamment l’écluse de Varennes située dans le quartier des Forges.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s