Retour au chapitre

ABBATIALELEMAGNYLe Magny – Prieuré (Indre)

L’histoire retient un prieuré qui attire autant que son église, à ce que j’ai pu voir lors de ma visite, et y entrer c’est comme en faire partie. La cohabitation du prieuré avec l’église est presque confidentiellement, une fascination et à la fois une manière de remonter nos racines. Il est ouvert sans avoir à demander la clé magique.

EGLISESDELIGNIERESLignières -Église Notre-Dame (Cher)

Du XIIe siècle, Notre-Dame était à l’origine la chapelle du château, elle est accessible par un pont à l’avant comme à l’arrière. Une statue de la Vierge sous la fenêtre, au centre de la façade et des colonnettes sur lesquelles sont des chapiteaux romans. Une église qui a été remaniée au XVIIe s, puis agrandie au XIXe.

LIMEUXLimeux – Prieuré de Manzay (Cher)

Edifié en 1150, rive gauche du Cher sur la commune de Limeux, la partie la plus ancienne du prieuré de Manzay n’est hélas pas accessible, le chœur y étant échafaudé.
L’édifice est aujourd’hui privé, mais j’ai eu l’autorisation du propriétaire pour quelques photos.

EGLISEDELOUROUERSTLAURENTLourouer-St-Laurent (Cher)

Autre belle église romane de l’Indre, St-Laurent, où voir un très joli programme de peintures.
D’après ma photo vous remarquez d’abord la « Crucifixion au-dessus de l’arc triomphal, puis des épisodes de la Passion. Le chœur est entièrement peint de scènes qu’il vous faudra absolument découvrir si ce n’est déjà fait.

LOYELoye-sur-Arnon  Église St-Martin (Cher)

De l’église originelle St-Martin, ne sont conservés que les murs latéraux du chœur et de la nef. Souvent j’y suis retournée alors que l’église était fermée pour restauration. De grandes arcades aveugles en plein cintre, caractéristiques du XIe s, et la tour centrale du clocher a été élevée fin XIIe.

MARCAIS1Marçay – Église St-Maurice (Cher)

Le village de Marçais se situe à 13 km de Saint-Amand, St-Maurice vaut la visite.  Y passait autrefois une voie romaine reliant Châteaumeillant au village de Bruère-Allichamps. Dans le chœur aussi, des chapiteaux peints, sans grand intérêt, mais une Piéta à gauche du chœur.

EGLISEDEMEILLANTMeillant – Église Saint-Aubin (Cher)

C’est un mélange d’époques XI, XII et XVIe siècles. A l’arrière, s’élève une tour-porche dont le rez-de-chaussée est Renaissance. Sur le montant gauche de la porte figure la date « 1537 », et sur les murs, des écussons et inscriptions concernant des tombes.

EGLISEDEMEOBECQMéobecq – Église Saint-Cyran (Indre)

L’imposante église abbatiale, située dans l’Indre, aurait été fondée par St-Cyran. Construite sur plan bénédictin, pourvue de cinq chapelles échelonnées, un vaste transept qui a été remanié. On découvre de hauts chapiteaux dont certains ne sont pas sans rappeler ceux de la Tour-porche de St-Benoît-sur-Loire.

EGLISEDEMONTLOUISMontlouis – Église Saint-Martin (Indre)

Le style Roman s’exprime par la classique façade de St-Martin.
Des colonnettes assez sympas, figurant des têtes de chat (hérésie) et plus haut et ailleurs, quelques modillons très abîmés, où il est possible de distinguer des têtes d’animaux. Le clocher date du XIIème siècle.

EGLISEMONTLEVIC
Montlevic – Église Saint-Pierre (Indre)

J’ai aimée ce parcours à St-Pierre, encore que je n’attribue pas de préférence. C’était la dépendance d’une abbaye de chanoines augustins venus de Plaimpied-Givaudins. La partie la plus dans son jus est le chœur .

MORLACEGLISEMorlac – Église Saint-Martin (Cher)

Je me trouve devant St-Martin.
Je fais un tour de l’église, comme chaque fois avant d’enter à l’intérieur. D’architecture sobre, sans inattendu, je passe sur le côté, pour rejoindre la petite porte par laquelle je pénètre à l’intérieur de l’édifice.

EGLISEDENEUILLYENDUNÉglise de Neuilly-en-Dun (Cher)

Le vocable de St-Roch apparaît dès 1110, alors que l’église est construite au milieu du même siècle. Elle comporte une nef, un chœur surmonté d’un clocher et une abside. A l’entrée du chœur est le chapiteau historié « Daniel dans la fosse aux lions ».  »  Daniel sortira de la fosse aux lions après le temps symbolique de sept jours, soit le temps qui incombe à une « nouvelle naissance ».

EGLISEDENEUVYPAILLOUXNeuilly-Pailloux – Église St-Laurent (Indre)

La partie romane la plus intéressante de St-Laurent se rencontre à l’abside. Elle déploie une jolie peinture murale représentant le Christ en Gloire qui trône dans le cul-de-four. Sinon, la nef est assez contemporaine, alors que de l’extérieur elle a une réelle allure.                              

BASILIQUENEUVYNeuvy-St-Sépulchre – Basilique (Indre)

Ancienne Collégiale Saint-Jacques, en arrivant devant la rotonde, on se dit « merveilleux édifice ! ».
Si c’est votre première visite, vous verrez que vous n’êtes pas au bout de vos découvertes. On y entre par la magnifique rotonde qui étale ses chapiteaux. Puis à l’image du St-Sépulchre de la Jérusalem Céleste, c’est l’incontournable du Berry Roman.

CHAPELEDENOHANTNohant – Église Sainte-Anne (Indre)

Lovée au cœur du village de George Sand, la romane Ste-Anne a été construite à partir du XIe.
L’entrée dans la nef se fait par  le passage du « caquetoire ». Cette nef est voûtée de bois. Quelques chapiteaux,  mais l’attrait de la petite église provient de ses peintures murales à l’entrée du chœur.

EGLISENOHANTNohant-Vic – Église St-Martin (Indre)

St-Martin de Vic est un joli édifice depuis l’extérieur déjà. Placé à proximité d’une voie romaine, et d’ailleurs, se trouve à proximité de l’église un ancien sarcophage que j’ai photographié, ainsi qu’une pierre ancienne. Le grand attrait de la visite se trouve à l’intérieur et ses magnifiques peintures.

EGLISEDENOZI7RES1NozièresÉglise St-Paxent (Cher)

Sobre mais harmonieuse, St-Paxent se rencontre dans sa partie la plus primitive, une fois l’arc franchi et qui ouvre le chœur daté du XIIème siècle. Deux travées à pans coupés et le chœur qui retombe sur colonnes engagées. Puis des colonnettes à la base desquelles s’appliquent des visages.

ORVALEGLISEOrval – Église St-Martin (Cher)

Quitter Saint-Amand en se dirigeant vers Orval. On entre dans une nef unique et couverte d’un berceau de bois, qu’une arcade brisée fait communiquer le chœur et la nef. À l’Ouest de celle-ci s’étirait autrefois la souche d’un clocher de même largeur, transformé en vestibule. Puis une très jolie croix reliquaire dans le chœur.

EGLISEOSMERY

Osmery – Église St-Julien (Cher)

Cette commune dont le patronyme commence par « Os », cela vous évoque quelque chose de particulier ? Voici St-Julien du XIIe, avec un clocher qui semble avoir été refait assez récemment. Lentement, je contourne l’église et découvre qu’une chapelle a été ajoutée côté ouest.

OUROURERLESBOURDELINSEGLISE

Ourouer-les-Bourdelins (Cher)

Ici à St-Christophe, je suis venue trois fois entre 2009 et 213. Une église du XIIe qui se présente assez massive, dépourvue de transept et probablement bâtie par des moines bénédictins dépendant de La Charité-sur-Loire. L’intérieur est bien éclairé depuis la nef jusqu’à l’abside voûtée en cul de four

<<    >>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s