Ces petits blocs de pierre 
qui en disent plus ou moins long

Le plus généralement, ils ont vocation à soutenir la corniche et il y a autant de modillons présentés qu’il y eut d’inspiration et d’imagination venant de sculpteurs qui se sont réellement faits plaisir. D’une église visitée à une autre, certains modillons vous parleront ils plus que d’autres, et cependant leur usage est fréquent au visuel : que signifient les modillons, pour quels messages, comment les observer ?

C’est juste un langage à images, sympathique, parfois grivois, qui donne à « regarder » directement sous les corniches ou qui chapeautent parfois le flanc d’un édifice, d’une moulure.  Faites-vous curieux, prenez le temps de faire le tour de nos églises romanes berrichonnes. Vous y découvrez tout un petit bestiaire, parfois des géométries, ou bien des sujets laissant perplexe, des visages, des cènes d’intimité, des monstres… une création qui ne souffrait en somme aucune limite.

Les signes maçonniques sont souvent présents notamment le triangle (sur ma 3ème photo).

21 Mars 2011 / vue d’ensemble du Prieuré Saint-Étienne – XIIè siècle – Bruère-Allichamps : Commune jouxtant Saint-Amand. Rappelons que le Prieuré d’Allichamps a été bâti sur l’emplacement d’un temple dédié à Diane par Claude le Gothique, à partir de 450. Devenu centre paléochrétien dédié à Saint-Étienne.

Les modillons de Bruère, réalisés dans du calcaire, présentent la diversité des genres : vous y observerez tant des visages féminins, des scènes érotiques, que les feuillages, les entrelacs et autres bestiaires. Certains modillons sont moins lisibles à cause de l’usure de la pierre, toutefois, mêmes ceux-ci invitent à la réflexion. « Les sept péchés capitaux », et bien d’autres images de pierre comme celles-ci. Certaines provoquent l’étonnement, d’autres l’émotion. En fait, à l’observation de ces ouvrages, vous remarquerez également qu’à sa genèse, la lecture des modillons avait pour effet de produire l’éveil spirituel dans l’instantané. Saisir via cet art, cette architecture romane, un « Enseignement », un « langage » à images. Et la richesse du décor surprend, pour ce prieuré de campagne.

Le maître maçon qui maîtrisait bien les techniques romanes, à sans doute travaillé sur d’autres chantiers pas loin d’ici. le ci-dessous. Nous sommes là, en présence de sujets montrant pieds dans la même position.

Eglise romane Lantan

Autre rangée de modillons : 08/04/2011 : Église romane – Saint-Amand

Les yeux du personnage sont creux, et regardent dans le vide : exprime de la tristesse. Personnage à droite : c’est louche ! Son œil droit trahit quelque chose… ou quelqu’un. Un tel regard, fuyant, n’est jamais clair avec lui même. Il louche. Prudence les amis !

Les modillons ne se trouvent pas uniquement sur les transepts, d’autant que certaines de nos églises en sont dépourvues. Pour une majorité d’entre eux, on les observe depuis le chevet.

15 Avril 2011 : ci-dessus l’église romane à Maisonnais

26 Avril 2011 : Ineuil – Le Cher
Sous les corniches

Partie gauche du chevet à Ineuil, nous trouvons une figuration animale. On distingue peu ce qui est tenu. On voit l’animal tirer la langue. Aurait-il une connotation initiatique ? Alors que la langue, organe de la parole, peut se faire autant Vérité que mensonge… c’est surtout vrai lorsqu’il s’agit de figures humaines représentées. Mais après tout, pourquoi ne
verrait-on pas un Initié sous les traits de de l’animal de la photo…

À droite du chevet, la figurine porte les deux mains jusqu’à ses oreilles, exprimant le refus d’écouter, d’entendre. Reste sourd à la parole transmise, au Verbe. Aussi, nu qu’un vers, image érotique. Ce qui vient corroborer le refus d’entendre la parole prodiguée à son avenant.

27 Avril 2011 : la petite église rurale à Nozières

Une croix dont les branches se terminent par le cercle. En fait, nous retrouvons un sens d’unification avec la partie divine, contenue en cette sculpture. Recentrage quant au spirituel, ou symbole exclusivement religieux.

Après la croix ci-dessus, un triangle – à droite -mais pas seulement. Cela ne vous dit rien ? Il s’agit de deux symboliques qui expriment la même essence. Médium entre Spirituel et Terrestre. Puis au centre du losange, une croix renforce le message contenu à l’observation de ce modillon.

5 Juillet 2011 : Eglise romane La Berthenoux – Indre

Eglise romane à Reigny – Le Cher

Çà à le mérite d’être clair…

Retour thématique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s