° Chârost fait itinérance compostellane : selon La via Lemovicensis « branche nord« , en direction de Bourges. Venant de Baugy, voici Chârost et ses alentours. De Bourges à Chârost : 24.5 km

Je vous partage mon parcours réalisé le 25/07/2012, en une boucle de 98.5 km.

COMMUNES TRAVERSÉES :

1) Bruère-Allichamps (8.5km) – D2144
2) Rousson (9km) – D35
3) Châteauneuf/Cher (5km) – D35
4) Lieudit « La roche »
5) Lapan (8km) – D35
6) Lunery ( 4.5km) – D27
7) Civray (8;5km) – D88 / village intermédiaire
* Chârost

Retour 53 km : soit que vous repreniez en sens inverse, soit vous voudrez diversifier comme je faisais par le retour de boucle. Si vous décidez de poursuivre par le grand tracé en partant de l’église de Chârost, voici les communes et lieu-dit traversés :

8) Hurtaut
9) Les Froselats
10) Venesmes
11) Les robinets
12) La Bergerie
13) Bruère-Allichamps
14) Noirlac
* Saint-Amand
 

Entendez-vous siffler le train ?

Sans aucun doute, pour vous donner aussi le courage d’affronter une côte très pentue qui accueillera vos 2 roues.

Envie de vous évader en Berry 😉 ? Et si vous alliez à la découverte de ce que je propose depuis Berry Au Coeur de France ? Joignant ainsi la sérénité, l’envie, l’agréable et même l’utile, en termes de connaissances culturelles.

C’est parti pour une randonnée patrimoine, ascendant Roman ! Au départ de St-Amand ou de Bruère-Allichamps, voici une itinérance variée et longue, où je vais, zizaguant la campagne du Cher. Venez voir

J’aime faire sens avec mes itinérances. J’embarque une carte IGN dans la sacoche photo, absolument convaincue de son utilité à un moment ou a un autre.
 

Je rejoins Châteauneuf à 9 h. Cette première étape roulée d’une seule traite, je fais une pause, traversant la commune de moitié : le petit pain au chocolat est le bienvenu.

Puis rapidement, je vais souhaiter la bonne journée à Notre-Dame, puis continue plus loin, toujours plus loin. Je rejoins La Roche sans tarder, croisant sur ma gauche l’ancien prieuré du XIIe s. Il s’agit d’une grange aux Dîmes, autrefois rattachée à l’abbaye de Gramnont. Aujourd’hui rachetée et devenue bien privé. J’ai eu la chance de visiter avec les propriétaires, et même invitée à prende un café avant de repartir. Je fis quelques photos du prieuré. À suivre !

Suivant l’itinéraire qu j’ai tracé sur Google Maps et sans le modifier d’un iota une fois sur la route, j’arrive à Lapan. Puisque je me trouve ici, je fais une rapide entrée dans l’église. Elles fait partie d’autres nombreusement fermées. Je n’ai jamais bien compris ce qui avait sollicité les deux fauteuils d’accueil dans l’abside.

J’en ressors pour repartir dans l’angle gauche au bout de la rue prinipale, et contourner l’unique café du village, pour rejoindre quelques minutes plus tard la rambarde métallique qui signale « Le Cher« . Je vais rouler tout droit jusqu’au lieu dit La pompe, regarder l’état des pneus et notamment, m’assurer qu’ils soient encore aussi gonflés qu’à mon départ, afin de ne pas trop sentir la rudesse du bitume. La pompe se fait incontournable sur les trajets.



De  Lapan à Civray,
via Lunery

Une fois franchies, ces deux communes nous font entrer à Chârost. Ce sont donc les deux dernières étapes avant le retour de boucle. Dans un entre-deux de départementales qui quadrille par ici, je traverse de vastes parcelles céréalières. Parfois même, juste coupées d’un lacet montant et goudronné qui délimite entre les terres dorées les parties cultivées de la campagne, à toute proximité de Chârost. Je n’ai pas la prétention de mentionner toutes les richesses et les subtilités que je croisais sur ce GR, se partageant entre grandes étendues paysagères et RD. Je pense que cette traversée doit se vivre librement, c’est ainsi que j’en appréciais les découvertes multiples que je fis cette journée de juillet, sous un soleil de plomb.

Paysages

En arrivant sur Lunery, je croisais ces Tours de Canton mis en place par la commune. Il s’agit de la balade « Les Rimbets » (parcours pédestre de 15 km) dont le point de départ se fait au camping. On part de la commune, on gagne la campagne et l’on revient. Vous avez quatre autres circuits aménagés au départ de Lunery :

* Circuit de Lunerette (14 km)
* Circuit de Rosières (15 km)
* Circuit de la Bruère (14 km)
* Circuit du Patouillet (14km)

LUNERY

Du point de vue toponymie, « Lunery », Luneris est d’origine gallo-romaine. Les gens d’ici sont nommés « Lunois » et « Lunoises ». Le bourg possède encore sa petite gare et d’ailleurs, avant d’y aller à vélo, c’est en train que je voyais. Le TER y stationne souvent quelques minutes.

L’église renferme des peintures qui n’ont pas une connotation religieuse mais rurale, agricole. Étonnant… encore que ! C’est toutefois assez inatendu. Prochaines publications. Je vous partage un échantillon que je photographiais parmi d’autres, dans l’église.

CIVRAY

Après avoir visité Lunery, ma carte routière indique « Civray« . Sa toponymie est issue du Gallo-romain « severus« .
Egalement à proximité d’une ancienne voie romaine, qui reliait Avaricum (Bourges) à Argentonmagus (Argenton-sur-Creuse. Un départ sur cette voie romaine est proposée à partir de la Place de la Mairie de Civray, mentionné précédemment.

L’église St-Pierre est placée sous la protection de l’abbaye Saint-Sulpice de Bourges, en attaché d’un prieuré bénédictin. Le chœur et la nef connaîtront les affres d’un XVIe siècle destructeur, cela arriva après la Guerre de Cent Ans. Cette église compta trois autels, consacrés respectivement à Saint-Pierre, Notre-Dame et au bon Saint-Eloi.

L’architecture est assez linéaire et reçoit des fenêtres de style gothique, notamment au niveau de la petite chapelle qui a été ajoutée au sud. Une autre plus importante, sur le côté de l’entrée du clocher-porche. En stationnant au niveau du clocher-porche, donc flanc sud, vous allez y observer également un petit cadran solaire.

Sortant de la commune, je rejoins la pleine et vaste campagne qui s’étend de plus en plus. Les villages s’effacent. À ce niveau, se ne sont plus que  vastes champs cultivés qui dominent. On change de cap à partir de Civray et d’ailleurs, le paysages aussi. Cette sortie était promise à une belle journée,

En serpentant en direction de Chârost et avec un parcours de randonnée placée sur la voie antique, es la voie de Saint-Jacques de Compostelle ainsi : Morthomiers, Villeneuve-sur-Cher, Brouillamnon, le Carroir du Gué, puis Chârost, Saugy, et s’achemine ensuite vers Issoudun.





Mes visites patrimoine :

  • Châteauneuf : la basilique, le château
  • Fresques de l’église de Lunery
  • Civray : Circuit de la Chaussée de César : 14 km sur le GR 41. Au départ de la Mairie.
  • Le féodal château de Chârost
  • Chârost : Église romane XIIe s.
Curiosité : levez les yeux pour découvrir le cadran canonique apposé sous l’horloge. En savoir plus

Zooms plaisir : différents aspects sur le « détail du parcours » en 39 visuels.
Publié pour Berry Au Cœur de France © Par Muriel Azemard

23 réponses sur « Chârost comme Béthune »

  1. Bonjour Muriel,

    Merci pour votre article reçu en ce début de semaine, j’aime beaucoup et comme vous, hâte d’en terminer avec la restriction des 10 kilomètres. Superbe randonnée, chère berrichonne de voyages !!!!

    Cordialement

    J'aime

    1. Merci à vous Ludo,

      Oui, et je crois que nous allons bientôt connaître ce que va, dans ses grandes lignes, nous réserver le plus joli mois de l’année que l’on nomme « Mai » 😉

      Au plaisir de vous lire !

      J'aime

    1. C’est bien possible Gérard ! Mes recherches m’amenèrent à une chapelle du XIIe s. Laquelle étroitement liée à l’abbaye St-Sulpice d’Issoudun (Indre). En allant plus loin dans mes investigations, cette chapelle était dotée d’un chevet carré, d’un pignon à ramperolles et d’un autel placé sous le vocable de St-Benoît et de Notre-Dame, donc, 2 autels dans le chevet. En fait, tant chapelle que puits? avaient vocation de « sanctification » des âmes et raffraîchissement des corps. Le puits est situé non loin de Civray, jouxte une voie de pélerinage. D’ailleurs, était aussi une maladrerie, d’où la raison pour laquelle l’église de Chârost était indépendante du château et aussi, placée à l’écart du village.

      Ps : lorsque je dis « voie de pélerinage », je rapporte cela à l’ancienne voie de communication axée Châteaumeillant -Vierzon. Une mladrerie du XVe s. était nécessaire aux pélerins qui avaient besoin de recevoir des soins, c’est pourquoi cette maladrerie se trouvait en bordure de chemin, à l’écart du village.

      J'aime

  2. Bonsoir Muriel.

    Lorsque vous êtes passée, avez vous été jusqu’à l’entrée de la voie romaine ? Elle est à une centaine de mètres de l’église de Lunery. Mes grands-parents me parlèrent de cette voie antique, des sites archéologiques mis à jour, un dieu mercure qui a été trouvé qui atteste une activité gallo-romaine chez nous à Lunery.

    Bonne continuation, Muriel, site très sympathique et intéressant à surfer, longue vie je lui souhaite.

    J'aime

    1. Merci Maximilien,

      Oui, je fis une photo. Quel dommage, les éoliennes en fond… Mais bon, cela est ainsi ! En effet, à dû s’y faire fouilles, des trésors dissimulés sous terre avant leurs mises à jour.

      Pour revenir sur ce qui était la Chaussée de César, j’ai pris le croisement entre Lunery et Civray et j’aboutissais à l’entrée d’une vaste espace sans tracé particulier. Rien n’indique en fait ce qui est actuellement, ou plutôt, ce qui fut jadis. Mais pour y avoir fait rouler les peneus sur une bonne portion, en VTC, c’est pratiquable et qui plus est, si vous êtes au guidon d’un VTT… Comment ne rien faire de cela, quand on y passe ? Je ne sais pas pour vous, moi, je ne pouvais y résister ! Je connais des amis de St-Jacques qui me disent emprunter ce GR de liaison : voir la photo que je fis – marquage au pont – dans le diapo 😉

      J'aime

  3. Quelles sont belles vos balades Muriel, avec ce vélo, on voyage beaucoup avec vous, sur votre site. Je ne connais pas, par là bas, hâte comme vous de reprendre les virées ! Amitié

    J'aime

  4. Oh génial, les randonnées répertoriées pas loin de Charost! En s’orientant vers l’est et en gravissant doucement, de belles balades comme je le pense.
    Merci à vous Muriel, mes amitiés.

    J'aime

    1. Avec toujours un sensible retard, me revoici. J’en notais quelques-unes en passant. D’ailleurs, l’une d’elle propose plusieurs églises que je visitais aux alentours, elles vont être publiées. Depuis confinement, puis déconfinement, puis reconfinements répétitifs, ne trouvez vus pas que nous avons, depuis, du réapprendre à nous organiser en tenant compte davantage de soi. Cela n’est en rien de l’égoisme pur, simplement, chancuin d’entre nous s’adapte à un temps différent, prend son temps à faire, à voir etc. Nous sommes tous sommés au même contexte depuis l’apparition de la Covid et de fait, nous nous écoutons davantage, je pense.

      J'aime

  5. L’été n’est pas complet sans la vue des tournesols, merci pour votre photo Muriel, j’adore aussi ! Ils sont un ajout magnifiques à n’importe quel paysage. J’ai vu que vous en semiez dans votre jardin et que vous en avez fait l’an dernier une superbe assiette, génial ! En me baladant sur votre blog, jai mis son adresse dans mes favoris, super aussi https://miam-berry.com/2020/07/04/tournesol/

    Merci pour ce que vous publiez !

    J'aime

    1. J’adore ces têtes joyeuses orientées vers le Soleil qui font les paysages de campagne comme nous les aimons. J’en ai photographié bien souvent, en les croisant sur les randos. Je partage votre avis Manu 18, c’est une douceur de campagne, toujours aussi authentique, un petit air de bonne France, tant par les champs de tournesols qui sétendent à pêrte de vue, que de blés d’ailleurs et si possible, des blés hauts qui nous caraissent sous les aisselles car cela signifie qu’ils n’ont pas été traités, modifiés par l’agriculture intensive (mais c’est un tout autre débat, quoique… ).

      J'aime

  6. Partie en rando Muriel ?? un blog bien intéressant pour moi qui habite le departement … mais je pars rarement en rando pour autant de km, je me contente plutôt de la rivière à Saint just !! merci pour tous ces parcours romans !

    J'aime

  7. Bonsoir Muriel.

    Le château de chârost se visiterait-il cet été ? J’aime beaucoup ses pierres et je ne le connais pas.
    Merci pour votre réponse, amitié.

    J'aime

    1. Hélas non, il s’agit d’un château privé. Comme l’église, il est revêtu d’un calcaire ferrugineux.

      J'aime

  8. Je souhaite bien me trouvera un jour la bas, à Chârost pour aussi l’église, je vous dirais Muriel.
    Merci à vous !

    J'aime

  9. J’ai pensé à toi en suivant hier ton itinéraires et en rentrant après 108 kms en vélo et…. très mal au derrière. Rien de dérrogé sur le sifflard du guidon, saint-Amand à Charost, superbe église et sa couleur… bonjour ! Du vent trouvé sur une bone partie qui ne m’a pas découragé car j’ai fait la randonnée comme mise en jambe annuelle /1ère 😉

    Pas grand chose de commun ici avec les balades faites pour suivre le canal du Berry, même sur les tronçons les plus longs où on peut y passer 100 fois, mille fois et refaire tous les mêmes photos à des heures différentes. Ce n’est pas ma tasse Muriel, la ranonnée canal de Berry. Tu m’excuses, je sais !!!!! 😉

    Bisous, à une + de 100 quand tu peux, on t’attend ……….

    J'aime

    1. Oh ! Mais te souviens-tu du plaisir que tu y as pris, lorsque nous y sommes allé rouler l’an dernier avec les amis ?

      J'aime

  10. Bonjour Muriel.

    Votre article m’a beaucoup aidé et je vous en remercie. Je suis parti de Dun à 9 H 20 à peu près; hier j’étais à Chârost. Côté route j’ai enquillé exactement sur votre itinéraire, tout a été super avec ce beau temps, même ma pause ravitaillement avant d’arriver à une 12 kms, avant d’attaquer la montée goudronnée entre parcelles cultivées! Les reportages que vous faites sont convaincants. J’ai profité du déconfinement, l’église est magnifique en effet! Impressionnant d’approcher en détail le revêtement qui la compose sur les faces rouge sombre. Jai fais le tour aussi pour ne rien regretter. Beau chevet et tout et tout, mais lorsque je suis entré, je ne m’attendais pas à une nef sombre et une église un peu vieillotte comme ça. Elle est à voir, c’est sûr , j’ai trouvé des détails très intéressants et avec vos descriptifs que j’avais eu par votre précédent blog, ce fut une supere visite pour moi.

    Muriel, très belle promenade et visite du patrimoine religieux, faite grâce à vos passions. Encore merci pour toute cette richesse que vous apportez sur Berry au Coeur de France! J’ai envoyé un mail ce matin avec 2 photos, trop heureux de mon passage à Chârost. Je vous souhaite le meilleur de tous vos désirs …. Amitié 🙂

    J'aime

  11. Elle est toute simple et très jolie cette petite église à Lunery et en plus elle était ouverte ce qui est appréciable pour tes reportages ! Est-ce que tu as entendu parler d’une mozaïque, près de cette église ? Elle aurait été découverte à l’emplacement d’un foyer rural. Unique dans la Civitas Biturigum: une partie restaurée qui se caractérise par une polychromie à quatre couleurs: noir, blanc, rouge et jaune, l’Empire romain qui est passé par ici!

    J'aime

Répondre à Barillet JM Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s