La biodiversité d’un jardin : pour un choix responsable et accueillant Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

J’ouvre mes ailes… Depuis des Lunes, probablement même depuis toujours, je m’intéresse voire me passionne à l’univers des papillons (« en vrai » comme disent les enfants, ainsi que sur de jolis objets, des gravures, timbres, livres, vêtements…). J’en ai d’abord rencontré de nombreux au cour des mes randos, que je vous partage depuis 2011 déjà, bien avant la naissance de ce site. Tout papillon m’évoque instantanément le symbolisme d’une grâce aérienne, la transformation, le changement au fil des saisons. C’est d’ailleurs ce changement qui donne leurs ailes aux papillons et j’en suis fan.



Je vous aide à en reconnaître quelques-uns
© Berry Au Cœur de France / Muriel Azemard

Depuis l’année 2008, plus aucun produit phytosanitaire n’entre au jardin et au potager, ce qui fait que le changement se produit positivement et visiblement d’une année à l’autre. C’est un choix volontaire et responsable et, si même à petite échelle au cœur de cet espace de bonheur que je cultive, d’où je fais cohabiter une partie potagère avec une partie généreusement fleurie, cet espace où s’épanouie la biodiversité est devenu une philosophie de vie dont je ne saurais me départir à présent. Véritable lieu de vie qui attire tout un petit peuple d’amis, productif et beau via la pollinisation des abeilles et des papillons. Le petit peuple piaf aussi, non sans une certaine fidélité. J’en parlais très récemment, je pense que ce petit peuple est très à même de développer une mémoire des lieux. Pour cela, il y a bien des Lunes que j’oublie les pesticides (peste) et autres produits chimiques.

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Minute, papillon !

Les photos ci-dessous encadrées proviennent du jardin & potager

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 2.jpg
C’est quoi ? Une « Petite Tortue » bien sûr !
Butinant Œillet d’Inde
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 12507377_751339248332392_7002280721509622165_n.jpg

Leurs repas préférés

Au potager, je fleuris aussi pour que les papillons viennent s’y nourrir. Assurer ainsi davantage de floraisons qui puissent les attirer en tant qu’insectes pollinisateurs. Au jardin d’agrément, on pense naturellement au buddleia, ainsi qu’à la céanothe, missionnés tout l’été. J’en ai vu plusieurs sur les semis de Tournesols 2021 – devenus fleurs de plus de 2 m, cet été. Des mises en pratique utiles et à la fois écolos.

Nombreux, toutefois, je remarque que se sont les essences de lavande, de rose manifestement les plus boulottées. Puis la scabieuse, le sédum, l’œillet d’Inde et le trèfle rose (moins le blanc). Aussi, j’en laisse se propager, car, d’une intention deux actions (pour ne pas dire deux pierres, deux coups), je coupe un peu de trèfle rose pour en faire ce que j’appelle volontiers la « salade de la chance » 😉

Tournesols en fleurs /2021 à partir de mes semis de printemps.
Papillons & abeilles
Trèfle blanc

Juin 2021 : le lumineux Papillon Citron posé su le rebord d’une fleur de liseron
parti à l’assaut de l’arcade du potager.
Observé dans 22% des jardins

Au jardin : 25/06/21

Quand le Berry papillonne, voire bourdonne »…

Légèreté subtile, les papillons sont des esprits voyageurs. Légèreté notamment pour des voiles si vastes et qui s’offrent à tout vent. Ils m’évoquent une résurrection au sortir de leur chrysalide, et par leurs couleurs et leur mobilité une flamme, inlassablement attirés vers la lumière. Tout ceci les personnifient. Regardez les papillons, Ils ont souvent des couleurs vives. Ils sont associés à l’idée de réjouissance, de luminosité. Vive les papillons en touts genres !

Je ne dirais pas « chasse aux papillons » car j’ai grand respects pour eux qui, au premier rayon solaire et climat réchauffé, n’en finissent pas de nous émerveiller de par leur extraordinaire diversité. Ces volatiles sont les bienvenus dans mon jardin, attendu que papillons et autres bourdonnants s’affèrent inlassablement sur une nature non traitée. En macro se sont chaque fois de merveilleux instants que je ne manque jamais de saisir, soit sur mes randonnées, soit au jardin, des moments instantanés ô combien délicieux et dont je me délecte assurément, dès le retour d’Avril-Mai. Natifs de l’air, je vous remercie de papillonner d’une si belle manière !!

Le tout premier « Amaryllis » au jardin. 19/08/21 : 11h 23. Lat 48°22 N – En réalité, j’ai vu davantage de papillons virevolter au jardin, que j’ai pu en photographier.

Dans l’instant « T », pas toujours à proximité le portable, et le temps que je retourne à la maison le chercher, ces ailés, rarement patients (excepté quand casse-croûte »), se sont volatilisés.

Quoi qu’il en soit, j’eus le temps, avec cet Amaryllis (Pyronia Thitonus), en fin de matinée, sur un ramassis de menthe sauvage et de lianes de chèvrefeuille. Bien identifiable par ses ailes fauve orangé à large bordure brun foncé, puis ocelles noires à 2 points blancs. Il est très commun en France, y compris en Corse. En fait, comme il affectionne les endroits buissonneux, pas surprenant qu’il soit venu faire la pause. Tout au plus, il fait signe que revenue de vacances depuis une semaine, il me faut repenser « sécateur ».


Ceux que je photographie
en balades & randos

Au Musée Saint-Vic

Campagne de Dun-sur-Auron (18) : Au duplex d’une scabieuse,
le Demi-deuil femelle et la Zygène

Géomètre à barreaux : Soye-L’église (18)
sur le pan ouest de l’église romane,
observé très rarement en jardin

Le Sylvain : Collégiale Le Magny (36)
observé dans 20 % des jardins

Sylvain – bis – angle gauche : En entrant dans le village Le Magny, pour son prieuré.

Demi-deuil mâle : au retour de Marçais (18)

Le Flambé : Châteaumeillant (18)

Avant Bigny (18) : à gauche : « Tabac d’Espagne« .
à droite : « Amaryllys« , ou à un détail près le « Myrtil : bande sombre à ocelle.

Une fois avoir stationné le vélo, sur l’accotement entre Fosse-Nouvelle et en direction de Loye-sur-Arnon (18). Si le mâle est de couleur citron, ici, il s’agit de la femelle « Gonepteryx » reconnaissable en blanc-verdâtre

Saint-Just (18) : avant de descendre la rivière
le Paon du Jour – très commun.

Alors que j’étais en randonnée et, lors d’une pause-déjeuner à bordure de champ cultivé de tournesols à perte de vue au retrait du village de Bessais-le-Fromental (avant la côte) j’ai laissé le casse-croûte quelques secondes, pour suivre à bout de zoom un papillon de la famille « Grande Tortue« , courante chez nous en Berry.

Bien en attente sur la rembarde de bois, au niveau du lavoir plein-ciel à Venesmes, ce joli « Vulcain » attendait probablement mon passage. Je suis restée ainsi quelques minutes à l’observer puis repris la route, à vélo, en rejoignant St-Amand-Montrond. Le vulcain est observé » dans 51% des jardins.

Aurore :
Croisé au Canal de Berry – Avril 2019

5 réponses sur « Berry : Papillons & Butinants »

  1. Comme moi, tu préserves la biodiversité. Chez nous que dal cette année, une année que j’ai trouvé même assez bizarre pour le jardin.

    J'aime

  2. Chanceuse ! Muriel, tu te souviens lorsque nous revenions de Bourges par le train le soir tard et que nous longions le pont du Cher ? La nuée d’éphémères attirés par les lumières ou ceux qui en été, s’étaient écrasés sue bitume de la petite route. Je ne vois plus cela depuis plusieurs années.

    J'aime

  3. Bonjour à vous et merci.

    Isabelle, ce n’est pas tant une chance, qu’une sorte de « loi d’attraction » dans la mesure où, depuis que nous avons acheté la demeure, aucun produit phyto n’y est entré. Il faut bien comprendre cela. Pour ce qui est des ailés photographiés sur mes randonnées, dirons-nous que je me trouvais au bon endroit et surtout, à leur timing 😉 !

    J'aime

  4. Bonjour Muriel,

    C’est un très bel échantillon des alliés d’un jardin bio. Votre jardin est aimé par plusieurs espèces, ils demandent protection. Ils ont un rôle majeur dans la pollinisation des espèces végétales, que cela soit au jardin, au verger ou dans les espaces sauvages. Ils constituent aussi un maillon indispensable de la chaîne alimentaire de la petite faune utile au jardin.

    Vous avez décidé un jardin écologique sans pesticides, c’est tout à votre honneur. C’est pour cela qu’il est visité par ces jolis papillons qui y trouvent probablement toutes sortes de plantes hautes et cultivées. Vous avez surement des abeilles aussi.

    Merci pour votre partage Muriel, bonne continuation!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s