Feuillus dans leur splendeur d’automne : Berry – 13 sept. 2019
_______

À quelques pas de l’effervescence du centre-ville, il est rare de se balader à Bourges sans pousser nos pas plus loin, notamment vers les Marais. Une incitation à la balade à pied et à vélo au cœur de ce poumon vert à découvrir absolument, si ce n’est déjà fait.

J’aime particulièrement les marais de Bourges à l’automne, lorsque ses paysages commencent tout juste à s’empourprer, à se révéler, où parfois, de feuillages devenus moins épais, nous percevons de l’environnement une foultitude de détails, ceux que nous n’obtenons pas, ou vus différemment lors des rendus de l’été.

J’ai souhaitée refaire la balade (elle datait depuis mon site précédent), et vous présenter des visuels touts frais, touts neufs, depuis les marais classés, superbes aux quatre saisons !

De visuels quasi posés sur la saison charnière formant passerelle entre la fin estivale et le coup d’envoi du prochain hiver, je vous propose ma balade du 13 septembre 2019 sous un beau ciel bleu.

Cliquez les images pour les agrandir.
En référence bien sûr à un parcours emblématique

LES MARAIS pour un très agréable parcours de balade à faire, classé Patrimoine naturel par le Ministère de l’Environnement. Un écrin de verdure, un espace de nature qui fait la fierté des Berruyers depuis les lunes. Il s’agit d’une multitude de jardins imbriqués, où il y fait bon flâner, des petites parcelles privées où les maraîchers cultivent tant légumes qu’arbres fruitiers et fleurs. Une bonne partie des jardins n’est accessible qu’en barque, alors qu’au sud du site, la partie que l’on appelle les « marais du bas », des sentiers serpentent entre lesdites parcelles. Vous pouvez les découvrir, entourés d’une végétation abondante, tant la faune que la flore. La balade est incontournable !!

Au fur et à mesure de ma déambulation, je trouve ici quelque chose de captivant, de mystérieusement distillé par cette sacro-sainte-nature, qui semble avoir été créée pour s’y promener. C’est, lors-qu’à quelques poignées de secondes de la passerelle franchie, nous arborons cet endroit où les eaux s’y rejoignent…

Vous voyez où je veux dire ?

Les amateurs des marais connaissent un peu de leur histoire, écrite sur les lieux. Pour ma part, j’ai manquée cet été (vacances et tout plein de choses à pourvoir avant et après mon retour) de demander la visite accompagnée sur le site, m’y étant prise trop tard pour la saison. Soit ! Remise à la prochaine, car je n’ai pas trouvée mieux que cette personne là, passionnée et connaisseuse de Bourges ! Je lui expliquais, entre autres, comment j’ai faillie m’y perdre, et je lui demandais par là même si elle allait nous rejoindre au marché Bio : elle se reconnaîtra.

Quoi qu’il en soit présentement, Jules César, antérieurement, écrivit la difficulté de conquérir Avaricum (ancien patronyme de Bourges) à l’égard de ses marécages.
Les premiers travaux débutés au XIIe s., via des communautés religieuses.

Pollinisateurs sauvages
Les coulants

Bourges cède, quelques années plus tard, des terrains à des maraîchers. Depuis 1640, l’oeuvre des marais a été fortement pérennisée : je ne saurais vous dire combien de jardins vivants se comptent actuellement (?), mais visiblement, c’est du développement durable dans ces parcelles où la terre nourricière y est cultivée, entretenue et nourrie.

Et en chemin, la surprise, l’étonnement invite le passant !

« Servez-vous », il est écrit. Pour avoir de beaux légumes, de beaux fruits et de belles fleurs, on n’a rien sans rien ! De la graine ou du plant, on devine bien l’un et l’autre des maraîchers, amener jusqu’à maturité, et par son labeur mais plus encore avec sa passion, les deux beaux fruits offerts ci-dessous.

De mon point de vue, je ne les laisse pas profiter autant (pour éviter trop de graines à l’intérieur), mais là, on a sans doute à faire à un généreux maraîcher, si je ne m’attardais que seulement au côté positif.

Un peu plus loin : cliquez ci-dessous pour agrandir la vue sur la clôture des poètes.
Tout cela est à dix minutes du centre-ville : selon l’allongement de vos pas.

Une découverte intéressante, là aussi ! La poésie est un don et un art merveilleux, parce que je trouve qu’elle retranscrit la complexité humaine. Pour exemple, cet homme qui aima tellement sa mère, à revêtu durant un longue partie de son existence des vêtements à connotation féminine pour déambuler dans les rues de Bourges. Mais dites-moi donc son nom, amis et visiteurs connectés de plus en plus généreusement sur Berry Au Cœur de France.

Pour conclure la matinée, je déjeunais au restaurant qui se trouve sur place : il invite à la détente au bord de l’eau, bénéficiant d’une agréable terrasse, il est situé à l’entrée des marais. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ou relire mon article.

20 réponses sur « Bourges côté Marais »

  1. Vous avez dû passer une très belle journée à Bourges, il faisait beau et vos photos sont superbes 😉
    Bravo ! C’est une très belle balade faite pour vos lecteurs qui découvriront Bourges par les jardins.

    Bourges est une ville pleine de charme qui garde sa beauté, je recommande vivement vos articles, sûr.
    A bientôt

    J'aime

    1. Oui, la balade est vraiment très agréable par beau temps, on peut décider de continuer le parcours d’une traite, comme de distiller des moments de pause et prendre le temps d’être là, tout simplement.

      J'aime

  2. C’est clair pour moi aussi, vos reportages sont chaque fois magnifiquement réalisés, merci de nous faire découvrir votre si joli Berry natal, la famille aime beaucoup, nous sommes à Annecy et j’ai noté l’adresse de votre blog pour la faire circuler à nos amis et nos connaissances. Bravo pour ce très joli travail réalisé.

    Cordialement,

    J'aime

    1. Merci beaucoup 😉

      Annecy, que de souvenirs là bas ! La traversée du lac, et la ville, le passage obligé que nous avons emprunté tant de fois pour rejoindre notre lieu de séjours, Chamonix, sur plusieurs années consécutives.

      Imaginez une belle journée d’été. Votre envie de venir en Berry un de ces beaux jours de juillet ou d’août qui filent trop vite, en Berry comme ailleurs. Vous aurez sous les yeux cette balade des Marais pour vous , et me dire, nous dire vos ressentis. Génial !

      J'aime

  3. Bravo ! L’an dernier pour nous, mais pas encore à la Courcilière et tu as fait pour me rappeler que c’est là bas super aussi comme restaurent !
    A bientôt pour la suite.

    J'aime

  4. Bonjour Muriel,

    Après le Palais Jacques Coeur, je m’étais dirigée aux marais en début août de cette année, j’ai adorée comme toi l’endroit ! Bises.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s