« Saint-Pierre-aux-Liens » & Fontaines

Enfin ! Me voici revenir pour des publications alternées, vous partager mes itinérances vers l’art roman berrichon. Aujourd’hui, mon parcours réalisé le 18/07/2016. Partie de St-Amand, arrivée à Bengy : globalement, cela se joue sur un petit + de 40 km.


Par l’article précédent celui-ci, nous avons fait ensemble le tour des fontaines de Bengy et aujourd’hui, c’est y revenir pour son église romane du XIIe s. La rando a commencée à l’augure d’un fleurissement d’idées se voyant développées en route. J’aime ces journées où j’ai rendez-vous avec une multitudes de plaisirs rencontrée d’un patrimoine à un autre. En songeant que cela puisse aussi vous intéresser, c’est pourquoi j’essaie d’intégrer dans les publications de ce chapitre du site, et chaque fois que cela se fait réalisable sur une randonnée, quelques-uns de ces patrimoines que j’apprécie en chemin.

Le Soleil s’est levé depuis déjà une bonne heure et me voici sur la route, au début d’un périple nouveau, vers le Berry Roman.

Trouvant à cet endroit de l’entrée de Meillant un petit air de « maison dans la prairie », je n’ai pu résister à m’y aventurer davantage pour un cliché. Dommage pour le contre-jour en fond…

Je pris la direction de Dun-sur-Auron et ensuite Bussy…

Arrêt sur image : d’un paillon à l’autre,
le buddleia

Curiosité : chemins de croix & calvaires
Bussy

Clématite prenant de la hauteur

COMMUNES TRAVERSÉES

  • Meillant : le château, forêt domaniale
  • Dun-sur-Auron : les remparts, la collégiale
  • Bussy : château, graffitis, croix très ouvragée
  • Osmery : Église romane St-Julien, graffitis
  • Raymond
  • Bengy : église romane, fontaines, lavoir, calvaire de mission

Église romane St-Pierre et St-Paul à Bussy – XIIe s., édifiée à proximité d’une motte castrale (sud-est du bourg), a une nef unique et voûtée d’un berceau de bois… (suite)

Outre la découverte de vestiges témoins d’un passé relatif aux fontaines, on s’initiera ici, également, au secret des deux éléphants qui font parler la pierre. Le symbole par excellence de ces deux entités présentes depuis l’une des colonnes extérieure du portail roman de St-Pierre-aux-Liens.

Bengy, commune du Cher, est surtout mise en valeur par son patrimoine religieux et roman. L’église n’a pas été transformée depuis le XIIe siècle, excepté côté chœur et transept, lorsqu’au XIXe s. on intervient pour les en recouvrir de peintures.

On va voir ?
De fait, si vous vous décidez à prendre la route vous aussi, vous trouverez sur mon site le retour d’expérience que je fis de cette journée l’été 2016, en termes de randonnée tracée par moi-même et les différentes visites que je fis / visites romanes, patrimoines en chemin, etc.

Côté Rando

Bienvenue pour cette balade de 41,6 km entre Saint-Amand-Montrond et Bengy-sur-Craon, une distance sans difficulté particulière, en suivant la D10 d’un bout à l’autre. Roulez jusqu’à Bengy en vous octroyant autant de poses voulues, entre traversée de campagne et visites faites au patrimoine culturel que vous allez croiser sans avoir à sortir de votre parcours initial. C’est un itinéraire idéal pour les plus endurants, qui, dans son entièreté, équivaut à une rando de 82 km via St-Amand comme point de départ 😉 Mais c’est une rando douce qui notamment, sillonne une grande partie de la campagne à proximité du village de Raymond et ce jusqu’à Bengy. Des routes tranquilles et qui vous laisse tout loisir d’apprécier les paysages. Quelques arrêts sur images que je fis à ce niveau de la rando, que vous montre plus loin dans l’article.


Passage à Dun-sur-Auron

Il est très agréable de traverser la commune de Dun-sur-Auron, abondamment fleurie aux beaux jours. Si vous avez quelques minutes devant vous, allez jusqu’à l’Arche pour apprécier cet environnement paysager que la commune à joliment mis en valeur.

Non loin du château et de ses remparts

L’église de la Collégiale St-Étienne : Classée MH en 1840, vous la découvrirez Place de l’Église – Début du XIIe s. e calcaire blanc et calcaire ferrugineux. Cette église collégiale a été fondée par le chapitre de St-Aoustrille de Bourges, d’après un bulle du pape Calixte II – 1123. Les deux premières travées occidentales de la nef sont du début du XIIIe. Un article dédié à la collégiale que je visitais, m’y fera revenir bientôt en terme de publication. Présentement, juste un petit aperçu de ce que vous pourrez découvrir sur votre parcours.

Passage à Bussy

Continuez de rayonner jusqu’à l’entrée de la commune et ne manquez pas d’y observer les détails sculptés de la croix du calvaire placé à proximité d’une placette, puis continuer tout droit. Dan le sens de votre parcours, vous atteignez une vue de l’église St-Pierre et St-Paul du XIIe s. Place de l’Église. Classée MH en 1910. L’arc en plein-cintre de la façade occidentale comporte deux tores appuyés sur des chapiteaux.

Vous les verrez sculptés d’animaux fantastiques. Ne manquez pas également d’observer dans les détails les graffitis en nombre. Ainsi, nous pouvons nous faire une idée de la foi des pèlerins, gravant sur la pierre le signe de leurs itinérances, depuis Bussy où ils sont venus. Puis sortez du périmètre de l’église et traverser la route pour vous mettre dans le sens de l’itinéraire, soit sur la droite, par rapport à l’édifice roman tel que je le photographiais

La rando continue !

Puis 5 km plus loin, je fis mon entrée au village d’Osmery. La voie romaine qui relie Bourges à Autun traversait Osmery, le site d’Etrechy, à proximité de la commune, révéla d’importants vestiges. Aujourd’hui, c’est parfois un peu compliqué de retrouver certaines voies, tant elles sont laissées à la nature qui en recouvre le cheminement. Sur Osmery, le lieu-dit « Chemin du Champ-de-la-Croix » est une piste à suivre quant à cette ancienne voie romaine qui relia Bourges à Sancoins, au sud-ouest. À Chârost où je passais, l’entrée sur la voie romaine, vaste champ qui borde le flanc d’un horizon où se détache une enfilade d’éoliennes, est encore bien identifiable. Je n’eus pas le temps de m’aventurer jusqu’à là-bas, je fis cependant un arrêt sur image à l’entrée de la voie antique secondaire allant de Vierzon à Châteaumeillant.


Des Templiers de l’Ordre de Malte
Je viens d’évoquer ci-dessus le lieu du Chemin du Champ-de-la-Croix. Précisément, des templiers acquièrent, en 1312, la seigneurie d’Osmery et en firent leur demeure templière.

Une seigneurie vendue en 1646, de même que la maison templière située au sud-ouest du village. Une tombe dédiée à Jean-Daniel se trouve dans l’église, sous le dallage du chœur.

J’ai eu l’occasion de randonner par ici à plusieurs reprises. L’église romane St-Julien est du 3e quart du XIIe s. Elle fut édifiée grâce aux legs de six setiers. Comme vous pouvez le voir ci-contre, sa façade est constituée d’un mélange de calcaire blanc et ferrugineux. Des arcades plein-cintre, celles latérales sont aveugles.

Le tympan est couronné d’une série d’arcatures aux supports sculptés. Classée MH en 1932.

Chapiteau à feuillage

L’église où j’entra plusieurs fois, car sur la route de plusieurs de mes randonnées, offre un plan typiquement berrichon : façade divisée en trois et des « passages berrichons » côté avant-chœur.

En s’engageant immédiatement sur la droite pour dépasser le panneau, c’est la dernière ligne droite. Elle conduit jusqu’à Bengy. Une bonne traversée de la campagne berrichonne en perspective !

C’est une joie de traverser la campagne, d’y respirer le bon air, de croiser des hommes et des femmes qui ont fait de la nature leur travail quotidien. Respect !

L’arrivée à Bengy

42 réponses sur « Étape à Bengy-sur-Craon »

  1. Toujours de belles promenades pour le Berry roman . Un super article comme tu nous les proposes chaque fois! Elles sont ouvertes les églises Muriel ?

    J'aime

  2. 41 km, c’et une belle balade! Surtout que tu te montres très généreuse dans ce que tu publies pour les visiteurs. Bises!

    J'aime

  3. Tes articles donnent envie de découvrir ! De belles églises du Berry roman, très intéressant ce que tu décris.

    J'aime

    1. Bien oui, Toinette, j’ai stationné la monture quelques minutes : pour une petite pause en-cas et observer le paysage environnant, alors que les gens de la campagne vaquaient à leurs occupations.

      J'aime

  4. Très jolies les églises romanes, tu y est entrée chaque fois sur ta randonnée ? Mais combien de temps tu as mis sur chacune de tes visites ?

    J'aime

    1. Ami, je te propose 35. Dans la mesure où tu ajouteras 5 km de ce que tu pensais au départ…. Tu e si près des 5 autres, que se serait dommage de les passer aux oubliettes, en vertu de tout ce que tu pourrais découvrir à Bengy 😉

      J'aime

  5. Ton article sur les fontaines de Bengy/Craon est super! Tout lu et celui ci qui vient compléter, super !!!!

    J'aime

  6. C’est franchement une des curiosités, les églises qui ont des façades comme celle sur votre photo.
    Elles sont nombreuses dans le Berry ?

    J'aime

    1. Bienvenue Didier,

      Elles sont plusieurs à se présenter ainsi en effet ! La plus significative d’entre elles me semble être celle de Chârost : https://berry-aucoeurdefrance.com/edifices-du-patrimoine-berry-roman/

      Il y a aussi Vesdun, près de Saint-Amand-Montrond, qui comporte un mélange de calcaire blanc et ferrugineux sur les flancs. Sinon, d’autres comme l’église de Lantan, Vorly, Vornay, Epineuil-le-Fleuriel, les édifices présentés dans l’article, Osmery et Dun-sur-Auron.

      J'aime

    1. C’est vrai Fabien ! Le temps de la rando, les pauses faites pour les photos sur les randos, les visites faites sur le terrain, le retour, etc…

      J'aime

  7. On n’imagine bien le temps que peut prendre une randonnée comme celle que tu as superbement publiée. Plus le temps des visites, puis le retour, ce doit faire une journée si on veut prendre le temps d’observer et de randonner, n’est-ce pas?

    Bises et prend bien soin de toi Muriel !

    J'aime

    1. Je ne l’évoque pas dans mon article en effet. Raymond n’a été qu’un passage cette fois ci et cependant, le village n’est pas dénué d’une histoire intéressante. Là, il me fallut joindre les étapes dans un minimum de temps. L’église ne m’a toutefois pas parue incontournable sur cette randonnée. Voilà amie !

      J'aime

    1. Cracheur de lien ou bien le Green Man, deux noms qui en fait expriment une même chose. Souvent rencontrés sur les chapiteaux romans, autant que le centaure, la sirène, pour ne te citer que ceux-ci. Le cracheur de liens est représenté par un visage humain qui de sa bouche, extrait du feuillage, la nature. C’est une représentation sculptée qui s’appelle le plus couramment l’homme vert.

      Si un jour tu allais découvrir, par la voie de l’Histoire en Ecosse la Chapelle Rosslyn, tu en verras de nombreux, des Green Man, et pas seulement… 😉

      J'aime

      1. Merci Muriel, je crois que je vais regarder davantage maintenant du côté des chapiteaux. Comme tu le sais, je fais beaucoup de randonnées, alors voilà un bon filon. Bises !

        J'aime

  8. Merci pour cette superbe randonnée Muriel, et vos nombreuses photos pour donner l’envie. Je vous souhaite une bonne semaine, une bonne fin de septembre et merci encore.

    J'aime

    1. Ce fut un plaisir et j’y viens assez souvent, même lorsqu’il s’agit de simplement traverser Dun-sur-Auron , mis sur la feuille de route.

      J'aime

  9. J’aime beaucoup les églises romanes. J’ai beaucoup apprécié cet article sur l’église de Saint-Pierre aux liens. Dommage que notre congé annuel d’été s’est terminé au 23 août à Sancoins, nous y serions allé dans cette visite d’église du Berry.

    Encore merci, pour vos articles !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s