J’ai photographié les ruminantes ci-dessus depuis le lieu-dit « Les chapelles » jouxtant la commune de Saint-Amand-Montrond. De très bonne heure le matin, partie pour rouler des kilomètres plus loin, à vélo. J’allais à Blet et plus loin encore. La campagne fut à portée de zooms plaisirs tout au long de la journée. Non loin d’ici est une ferme, et pour y être passé devant à plusieurs reprises, je pense que les berrichonnes en sont issues.

Les vaches berrichonnes

On pense volontiers qu’il suffit de laisser pousser l’herbe et de laisser aller le bétail en liberté. La prairie naturelle est en concurrence depuis des décennies avec la prairie cultivée.

Qu’à cela ne tienne ! Aujourd’hui, portrait photographique, histoire de n’omettre aucune image qui plus est tellement authentique, depuis ma campagne qui a un véritable style.
Ci-dessus, depuis Lys-Saint-Georges – Indre.

Ce sont tout d’abord les vaches berrichonnes déclinées en ruminantes, gavées d’herbe broutée de long en large. Dans la campagne du Cher et de l’Indre, j’ai photographié ces modèles complaisants, vêtus d’une belle robe crémeuse, pas sauvages pour un sou !

Campagne de Charenton-Laugère

Par monts et par vaux, c’est dans le Val d’Aubois, complètement sous le charme, que j’ai croisé les plus jolies, se détachant d’un vert sublime alentour. Les filles sont paisibles et je reconnais avoir l’esprit de campagne, toujours prête à saisir l’instantané de ces petits bonheurs nature. J’en aurais d’autres à vous montrer…

Comme je l’ai écrit dans cet article, il y en a toujours une qui dans le troupeau sort du lot !

Partie en randonnée à Épineuil-le-Fleuriel, je suis passé le long de l’enclos, en pleine campagne du Grand Meaulnes. Croyez-moi si vous le voulez, les vaches ne montrent pas seulement de l’intérêt à regarder passer les trains… Preuve en images !

Campagne de Colombiers
Passage par « La Rue du Puits »
Nuances blanches dans le paysage

13 réponses sur « Portrait bucolique »

  1. Les caractéristiques de charolaises sont précieuses : la robe doit être blanche ou crème sans aucune tâche, les muqueuses blanc rosé, la tête relativement petite à front large, les yeux grands et saillants, les cornes blanches, le dos horizontal et très musclé et la ligne du dessous parallèle à celle du dessus.

    Petit-fils d’éleveurs creusois,
    vivant dans le saint-amandois.

    J'aime

  2. Les tites vaches !!! Toutes ces dames ont été photographiées dans de sympathiques paysages 😁
    A moi de faire meuh meuh sur ce joli post qui a son comptant, Muriel !

    J'aime

  3. Nous l’évoquons déjà au passé, et cependant, il n’y a pas si longtemps, où… Je pense que chaque éleveur aura procédé au mieux du bien-être de leurs cheptels en ces périodes particulièrement lourdes de conséquences à gérer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s